Valentine Camax

De Wikimanche

Valentine Camax, pour l'état civil Valentine Alice Denfer, née à Sèvres (Hauts-de-Seine) le 28 septembre 1883 [1] et morte à Bricqueville-sur-Mer le 30 août 1978, est une personnalité de la Manche, artiste de music-hall, comédienne de théâtre et de cinéma.

Cantatrice et actrice de Jacques Tati

Valentine Denfer est la fille d'Antoine Denfer, peintre décorateur, et de Clémence Camax [1].

Cantatrice et actrice sous le nom de Valentine Camax, elle joue en 1953 le rôle d’une Anglaise, arbitre de tennis dans le film de Jacques Tati Les Vacances de Monsieur Hulot (prix de la critique au festival de Cannes, 1953), dans Clochemerle et Dieu a besoin des hommes, de Jean Delannoy [2].

Elle est très attachée aux Salines de Bricqueville-sur-Mer où elle a vécu.

Elle meurt à Briqueville-sur-Mer le 30 août 1978, âgée de quatre-vingt-quatorze ans. Elle est inhumée au cimetière de Briqueville-sur-Mer.

Filmographie

Elle figure au générique d'au moins une vingtaine de films tournés entre 1931 et 1956 [3].

  • Partir, de Maurice Tourneur, 1931
  • Un soir de bombre, de Maurice Cammage, 1934
  • Amants et voleurs, de Raymond Bernard, 1935
  • La Petite sauvage, de Jean de Limur, 1935
  • Retour au paradis, de Serge de Poligny, 1935
  • La Vie parisienne, de Robert Siodmak, 1935
  • Mayerling, de Anatole Litvak, 1935
  • Anne-Marie, de Raymond Bernard, 1935
  • Œil de Lynx, détective, de Pierre-Jean Ducis, 1936
  • Le Porte-veine, d'André Berthomieu, 1937
  • La Tragédie impériale, de Marcel L'Herbier, 1937
  • Ça, c'est du sport !, de René Pujol, 1938
  • La Cité des lumières, de Jean de Limur, 1938
  • Le Drame de Shangaï, de Georg-Wilhelm Pabst, 1938
  • Quartier latin, de Pierre Colombier, Christian Chamborant et Alexandre Esway, 1939
  • Clochemerle, de Pierre Chenal, 1947
  • Toute la famille était là !, de Jean de Marguenat, 1948
  • Occupe-toi d'Amélie, de Claude Autant-Lara, 1949
  • La Taverne de New-Orléans, de William Marshall, 1950
  • Les Vacances de monsieur Hulot, de Jacques Tati, 1951
  • L'Énigmatique M. D., de Sheldon Reynolds, 1956

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Acte de naissance n° 152 », Archives des Hauts-de-Seine, archives communales de Sèvres, registre de l'état-civil des naissances (1883), E_NUM_SEV98, page 51/70.
  2. Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Éditions Eurocibles, ISBN 2914541171.
  3. Cinéma français

Lien externe