Tramway d’Avranches

De Wikimanche

(Redirigé depuis Tramway d'Avranches)
Halte à la gare.

Le tramway d'Avranches est un mode de transport public utilisé à Avranches de 1907 à 1914.

Histoire

En 1902, la municipalité d'Avranches, présidée par Maurice Chevrel, maire, relance l'idée de créer un chemin de fer à crémaillère pour relier la gare ferroviaire au centre-ville [1].

En décembre 1904, la Société française des tramways électriques, à laquelle a été confiée la concession de la ligne ferroviaire Granville-Sourdeval, fait part à la municipalité d'Avranches de son intention de mener à bien son projet de liaison en remplaçant le chemin de fer à crémaillère par un tramway électrique [1]. L'énergie est fournie par une usine construite par M. Ravous, entrepreneur en bâtiment de Granville, et située près de la gare d'Avranches : on y trouve des chaudières à vapeur, la salle des machines et la salle des accumulateurs[2].

Le tramway est inauguré le 13 octobre 1907 [1] par Maurice Chevrel[3]. Douze départs par jour sont proposés aux voyageurs, de 6 h 30 à 8 h 45 [1]. Les haltes sont prévues à l'octroi du centre (aujourd'hui place Patton), place Angot, rue Valhubert, place Littré, Bourg-l'Évêque, Malhoué et Avranches-État [1], actuelle gare d'Avranches.

La gare en ville est nommée Avranches-Est.

Le fonctionnement est interrompu pendant la Première Guerre mondiale [1]. Il ne reprendra jamais [1].

Une liaison par voiture hippomobile vient ensuite en remplacement, puis au moyen d'un autobus jusqu'en septembre 1939 [1].

La gare Avranches-Est , dite aussi gare du tramway, est démolie vers 1990. Il ne reste que la place des Tramways.

Parcours

Chargement de la carte...

Carte réalisée à partir du guide bleu Normandie de 1919 (lire en ligne)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 et 1,7 Alphonse Osmond, En flânant dans les rues d'une petite ville, impr. Oberthur, Rennes, 1948, pp. 349-352.
  2. « Le tramway électrique d'Avranches », L'Ouest-Éclair, 23 août 1906 (lire en ligne)
  3. David Nicolas-Méry, Avranches, capitale du pays du Mont Saint-Michel, éd. Orep, 2011.

Lien interne