Suzanne Favre

De Wikimanche

Suzanne Favre, pour l'état civil Suzanne Renée Gréard, née à Cherbourg le 26 avril 1925 [1] et morte à Valognes le 30 novembre 1993 [2], est une déportée de la Manche.

Biographie

Suzanne Gréard est déportée à bord d'un train qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 31 janvier 1944 à destination du camp de concentration de Ravensbrück (Allemagne). Dans ce convoi, se trouvent 959 femmes dont les Manchoises Marcelle Allix, Madeleine Auvray, Madeleine Becachel, Marie Bertot, Georgette Billard, Marie-Jeanne Briard, Renée Chambertault, Albertine Chanteloup, Yvonne Corbin, Marie Courbaron, Marie Crespin, Marie Dezit, Marie d'Orange/Lecoutey, Marguerite Gelis, Madeleine Gohel, Lucienne Grall, Germaine Harivel, Louise Lefrançois, Berthe Martin, Germaine Sorel et Simone Tirel

À son arrivée au camp de Ravensbrück, Suzanne Favre se voit attribuer le matricule 27131. Elle intègre le kommando Zwodau, situé dans l'ancienne Tchécoslovaquie, qui travaille pour la firme Siemens. Ce kommando dépend du camp de concentration de Flossenbürg.

Suzanne Favre retrouve la liberté à Zwodau le 7 mai 1945.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1993.
  2. « Acte de décès n° 231 - État-civil de Valognes - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1993.

Source

Article connexe