Sur les traces de Jean Follain

De Wikimanche

Le circuit de randonnée numéro quatre "Sur les traces de Jean Follain"  est un parcours de randonnée pédestre, cycliste (VTT) et équestre s'inscrivant dans l'ouvrage "10 balades autour de Canisy"[1]. Il a une longueur de huit kilomètres et demi autour de Canisy.

Circuit 4 bandeau.jpg
Parcours du circuit[2].

Parcours :

Balisage blanc
D. Départ au bourg de Canisy, auprès de la maison natale de Jean Follain, prenez la rue face à l'établissement bancaire..
1. Au premier croisement, tournez à droite pour prendre un chemin empierré. Continuez tout droit.
2. Au quatrième croisement, prenez le chemin de terre sur la droite et suivez sur environ 1 km, prenez un chemin de terre à droite à la croisée des chemins; continuez tout droit en traversant une route à grande circulation (RD 77). A la sortie de ce chemin tournez à droite, vers le Hameau de ta Pintellière.
3. Suivez la RD 99 jusqu'à la deuxième petite route à droite. Continuez jusqu'au croisement, où vous prenez le chemin de gauche qui descend. Continuez tout droit jusqu'à la RD 38 que vous traversez.
4.Là, prenez à droite puis aussitôt à gauche le chemin empierré (Le Val). Allez jusqu'au bourg de Quibou, contournez l'église par la droite et prenez en montant la RD 399, jusqu'au passage à niveau que vous franchissez. Prenez à droite et longez la voie ferrée jusqu'à l'ancien passage à niveau, puis prenez à gauche et immédiatement à droite.
5. A la sortie du chemin de terre, prenez la route de droite jusqu'à la voie ferrée que vous traversez à nouveau. Après le passage à niveau, prenez le chemin empierré aussitôt sur la gauche. Continuez tout droit jusqu'au croisement avec la RD 77 où vous tournez à droite.
6. En remontant vers le bourg de Canisy, vous longez le cimetière où repose Jean Follain.

Circuit 4 photo 2.jpg

Sur votre parcours

La maison natale de Jean Follain

Curiosités :
Château de Canisy (XVIIème siècle)
Château de Montmirel (XIXème siècle), bâti par Alphonse Lemerre (grand éditeur du XIXèmè siècle)
Église néogothique (1894)
Maison natale de Jean Follain (ne se visite pas), face à la médiathèque.
Vallon de la Joigne
Animations :
Marché hebdomadaire le vendredi matin
Fête Saint-Pierre le premier dimanche de juillet (repas champêtre,)
Braderie brocante au mois d'Avril
Activités possibles :
Tennis, Pétanque.
Célébrité :
Jean Follain, né à Canisy le 29 août 1903, fait des études de droit à Caen. Lauréat de la faculté, il monte à Paris en 1925, fait un stage chez un avoué et trois ans après, s'inscrit au barreau. Il fait partie du cercle « Sagesse» et publie ses premiers poèmes.
En 1934, il épouse une artiste peintre, Madeleine Denis fille de Maurice Denis.
En 1951, il change sa toge d'avocat pour celle de juge. Nommé magistrat à Charleville, il démissionne en 1959.
Titulaire de très nombreux prix, il voyage dans le monde entier.
Il meurt accidentellement le 10 mars 1971 à Paris et est inhumé à Canisy.
Quelques une de ses œuvres :
« Paris » 1935, « Épicerie d'enfance » 1938, « Canisy » 1942, « Chef-lieu » 1950, « Exister » 1947, « Appareil de la terre » 1964.
« Plus haut que la Mesleraye en direction de Saint-Martin, un village se dénommait le village Vérité. Il se situait tout près du chemin qui se perdait bientôt en un boqueteau enchevêtré de ronces... » « Marie de la Mesleraye n'y avait vu, en dix ans, le cantonnier qu'une seule fois. »[3]

Notes et Références

  1. RANDO MANCHE 10 balades autour de Canisy, Communauté de communes de Canisy et Manche Tourisme
  2. Extraits SCAN25®, ©IGN - 2018, autorisation de l'IGN n° 43-18036 - Reproduction interdite.
  3. Jean Follain,«Canisy» 1942