Saint-Benoît-de-Beuvron

De Wikimanche

L'ancienne église Saint-Benoit

Saint-Benoît-de-Beuvron est une ancienne paroisse puis commune rattachée en l'an X à Saint-James.

La bourgade de Saint-Benoit-de-Beuvron qui fait partie de la commune de Saint-James est beaucoup plus ancienne.

Histoire

Au Néolithique, ce lieu est habité par des hommes préhistoriques, pour preuve le polissoir qui date d’environ 4 000 ans av. Jésus Christ. Au 19e siècle des fouilles ont permis de découvrir des pierres polies et des haches en jade à proximité.

Plus tard, les Gaulois construisent un pagus à cet endroit et les Romains qui leur ont succédé nous ont aussi laissé des traces de leur passage sous formes de pièces.

L’abbé Desroches (1791-1862) situe au VIIe siècle l’origine de l’église de Saint-Benoît. Il pense qu’un sanctuaire est construit en ce temps-là, ou même avant, car il était d’usage d’élever des églises sur les anciens pagi gaulois.

Le nom de Beuvron (qui viendrait du mot saxon « bieu » qui veut dire cours d’eau) est cité vers 1030 dans une charte du duc Robert Ier avec les moines du Mont-Saint-Michel.

Au temps de Guillaume le Conquérant, la bourgade est importante, tant du point de vue commercial que religieux. Selon le cartulaire du Mont-Saint-Michel, une foire qui s’y tient chaque année est transférée à Saint-James par ses soins.

Les moines du Mont exercent leurs droits seigneuriaux pendant toute la durée du Moyen Âge sur le tonlieu (droit de passage), sur les coutumes (taxes sur les marchandises) et sur les moulins.

L'église Saint-Benoît

L’église Saint-Benoît a toujours été considérée comme l’église primitive. Cela explique la prise de possession par les curés de l’église de Saint-Benoît-de-Beuvron avant la prise de possession de l’église de Saint-James et ce jusqu’au début du XIXe siècle.

Au 15e siècle l’église a pour annexe Saint-Martin-du-Belley construite par Guillaume le Conquérant à son retour de la bataille d’Hastings en 1066.

En 1791, pendant la Révolution, le sanctuaire est pillé et saccagé. Il reste fermé jusqu’en 1825.

Par une ordonnance royale, du 29 avril 1845, Saint-Benoît est érigée en succursale de l’église Saint-Jacques de Saint-James.

Puis, jusqu’à notre époque, le culte y est célébré. Mais la pénurie de prêtres se faisant sentir les offices cessent d’être dits et par la volonté des élus et de l’évêché elle est désaffectée en 1994.

D’un centre cultuel l’église Saint-Benoît est devenue, aujourd’hui, un centre culturel.

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Source

  • Victor Ménard, Histoire de la ville et du château de Saint-James de Beuvron, impr. de A. Perrin, Avranches, 1891, p. 1- 4

Lien externe