Robert Goulet

De Wikimanche

Robert Goulet, né à Saint-Lô vers 1478 [1], mort à Avranches entre 1550 et 1560, est une personnalité catholique et un écrivain de la Manche, enseignant de profession.

Louis Herbert, alors archidiacre du Val-de-Vire le recommande à son frère Geoffroy Herbert évêque de Coutances qui le fait entrer au Collège d'Harcourt à Paris. Progressant rapidement, Robert Goulet obtient les grades de bachelier, licencié et docteur [1].

Comme tous ses collègues du collège d'Harcourt, il devient prêtre et l'un des grands prédicateurs de Paris.[1] Parlant le latin et le grec, il recherche, corrige, annote et fait publier des manuscrits et livres d'auteurs peu connus dont l'historien Joseph [1].

Il est professeur à l'université de Paris et doyen de la Faculté de théologie [2].

Louis Herbert, devenu évêque d'Avranches, le nomme supérieur du collège d'Avranches à sa création, entre 1515 et 1520 [1].

Il est présent en mai 1532 à Saint-Lô lors de la réception du roi François Ier [2].

Publications

  • Tetramonon, 1514
  • Tetramonon evangeliorum, 1535
  • Doctrinale sacerdotum
  • Compendium

...

Bibliographie

  • Ch. Tronchon, « Notes sur quelques ecclésiastiques... », Revue catholique de Coutances, 1873-1874
  • Léopold Delisle, « Maître Robert Goulet, professeur à l'université de Paris, au commencement du XVIe siècle », Annales de la Manche, 1900
  • Michel Reulos, « Un Normand, professeur à l'Université de Paris et fondateur du collège d'Avranches », Cahiers Léopold Delisle, 2e trimestre 1968

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Émile-Aubert Pigeon, « Vie de Robert Goulet, de Saint-Lô et la fondation du collège d'Avranches, au commencement du XVIe siècle », Notices, mémoires et documents publiés par la Société d'agriculture, d'archéologie et d'histoire naturelle du département de la Manche , imprimerie d'Élie fils, Saint-Lô, 1892, p. 102-115 (lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 André Dupont, Histoire du département de la Manche, tome V, « Le grand bailliage de 1450 à 1610 », éd. Ocep, 1979, p. 109.