Richard Anacréon

De Wikimanche
Aller à : navigation, rechercher

Richard Anacréon, né à Granville en 1907, décédé en 1992, est un libraire et collectionneur d'art de la Manche.

Il naît dans la Haute ville, 32 rue Saint-Jean.

Après avoir travaillé chez son père, peintre en bâtiments, Il quitte Granville à l'âge de 17 ans et rejoint Paris où il commence comme peintre de carrosseries chez Citroën.

Il entre en 1925 dans l'administration du quotidien Le Petit Parisien, où il côtoie écrivains et artistes. Il se lie notamment d'amitié avec Colette [1] et Paul Valéry.

En 1940, pendant la Seconde Guerre mondiale et l'occupation de Paris, Richard Anacréon ouvre 22 rue de Seine à Paris, en plein quartier Latin, la librairie L'Originale, qui devient vite un lien de rencontre des plus grands artistes parisiens. Il ravitaille Colette et Jean Cocteau, Paul Léautaud, Francis Carco et André Derain... « en échange d'originaux dédicacés, manuscrits, tableaux... » [1].

Dans les années 1980, il fait don de ses collections à sa ville natale, qui les expose dans le musée portant son nom.

Il meurt à Granville, à l'automne 1992, à 85 ans. L'ancien ministre Louis Mexandeau salue la mémoire d'une « figure attachante, parfois incompris dans sa générosité même », un être « chaleureux », « curieux de tout, original, primesautier », en même temps qu'un « merveilleux conteur qui savait faire revivre toute une époque » [2].

Ses cendres sont dispersées au cimetière Notre-Dame [3].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Nathalie Colleville, « Colette ou les vrilles de la vie », Livre/échange, n° 57, mars 2012.
  2. « Une réaction de Louis Mexandeau», Ouest-France, 6 novembre 1992.
  3. « Richard Anacréon est mort », Ouest-France, 2 novembre 1992.