René Fouquet

De Wikimanche

René Fouquet à son arrivée à Auschwitz.

René Fouquet, né le 13 mai 1893 à Pont-Audemer (Eure) et mort le 20 octobre 1942 au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Allemagne, aujourd'hui Pologne), est un résistant de la Manche.

Ajusteur, il est chef d’équipe aux Travaux maritimes à l’arsenal de Cherbourg.

Militant communiste connu de la section communiste de Cherbourg, René Fouquet entre au Comité fédéral dès 1923. Lors du Congrès de Lison (Calvados), il est désigné comme secrétaire de l’union locale de Cherbourg en 1925, puis secrétaire-adjoint après la restructuration régionale. Il est conseiller municipal de Querqueville.

En 1940, René Fouquet est révoqué de l’Arsenal, comme Lucien Levaufre et Charles Mauger, d’Octeville.

Le 23 juin 1941, René Fouquet est arrêté à Querqueville, lors la grande rafle préventive opérée simultanément avec l’attaque allemande contre l’Union soviétique. Au moment de son arrestation, il est domicilié route des Casernes à Querqueville. Il est alors marié et père de deux enfants.

D’abord interné à la prison maritime de Cherbourg, il est transféré au camp allemand de Royallieu à Compiègne (Oise). Il est déporté en juillet 1942 au camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, avec Aumont, Bonnifet, Breton, Cadiou, Cardin, Cariou, Datin, Doucet, Hamel, Hodiesne, Lebreton, Édouard et Maurice Lechevalier, Lecrées, Leriche, Levaufre, Longle, Marie, Mauger, Michel, Morin, Passot, Paouty, Picquenot, Richard, Siouville et Truffert.

Le 10 juillet, après l’appel général et un bref interrogatoire au cours duquel René Fouquet se déclare sans religion, il est envoyé au travail dans un Kommando.

Il meurt le 20 octobre 1942.

Hommage

Le conseil municipal de Querqueville donne son nom à une rue de la ville.

Source

Lien interne

Lien externe