Raymond Delisle

De Wikimanche

Delisle-raymond2.JPG

Raymond Delisle, né à Ancteville le 11 mars 1943, mort à Hébécrevon le 11 août 2013, est une personnalité sportive de la Manche.

Coureur cycliste professionnel à partir de 1965, il participe à douze Tours de France, jusqu'en 1977.

Débuts

Raymond Delisle obtient son certificat d'études primaires (CEP) à Ancteville, sa commune natale [1]. Il rejoint son oncle, cheminot, à Paris. Il est apprenti boulanger à Pigalle [1]. Il devient ensuite groom à la Samaritaine, puis vendeur. De retour au pays, il passe son certificat d'aptitude professionnelle (CAP) de plombier à Cherbourg [1].

Passionné par le cyclisme qu'il a déjà expérimenté à Paris, il prend une licence à Périers Sports. Il a 17 ans et il gagne plusieurs courses, dont l'ascension de la Montagne du Roule, battant quatre fois le record [1]. Il est remarqué par Mickey Wiegand qui le fait signer à l'ACBB (Athlétic club de Boulogne-Billancourt). Il termine troisième du Tour de l'Avenir. Sa carrière est lancée.

Carrière professionnelle

Dans le Tour de France 1976.

Il commence sa carrière en 1961 et passe professionnel en 1965.

Il est licencié à Périers Sports lorsqu'il participe à son premier Tour de France en 1965 [2].

Il remporte le championnat de France sur route en 1969. La même année, il s'adjuge la 16e étape du Tour de France entre Castelnaudary et Luchon un 14 juillet avec le maillot bleu-blanc-rouge sur les épaules[3].

En douze participations au Tour de France, il obtient son meilleur classement (4e), en 1976, à 12' 17" de Lucien Van Impe (Bel), et derrière Joop Zoetemelk (P-B) et Raymond Poulidor qui lui reprend la 3e place du classement le dernier jour de course lors d'un contre-la-montre sur les Champs-Élysées [4][5].

Au cours de ce même Tour de France, il remporte la 12e étape Port-Barcarès-Pyrénées 2000 Font-Romeu avec cinq minutes d'avance sur le second et devient maillot jaune et leader de l'équipe Peugeot, son coéquipier Bernard Thévenet, tenant du titre, n'étant pas en grande forme cette année-là [6][7]. Il garde le maillot le lendemain au terme de la seconde étape pyrénéenne mais le perd le jour suivant à Saint-Lary-Soulan au profit de Lucien Van Impe qui le conserve jusqu'à Paris.

Il met fin à sa carrière en 1977.

Il se reconvertit dans l'hôtellerie à Hébécrevon, au château de la Roque.

La promotion 1991/1992 de la section sport-études cyclisme du lycée Saint-Thomas-d'Aquin de Flers (Orne) est baptisée « promotion Raymond Delisle » [8].

Le 22 juillet 2013, il est convié par le directeur du Tour de France Jean-Marie Leblanc à un rassemblement de 365 anciens coureurs sur les Champs-Élysées pour assister aux célébrations du centenaire de l'épreuve [9].

Il se donne la mort en 2013 [10]. Il reçoit l'hommage de Valérie Fourneyron, ministre des Sports [11] et de la presse nationale [3][12][13] et internationale.

Palmarès

Dans les grands Tours
Année 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977
Yellow jersey Tour de France ab. 23e 26e - 37e 11e 77e 11e 11e 12e 16e 4e 9e
Pink jersey Tour d'Italie - - - 39e - - - - - - - -
yellow jersey Tour d'Espagne - - - - - - - - - np
np= non partant ; ab. = abandon

Par année

1963
  • Champion de France par équipe amateurs
  • 1er du Tour du lac Léman
  • 3e du Tour de l'Avenir
1964
  • Champion de France par équipe amateurs
  • 1er du Tour d'Eure-et-Loir
1965
  • 5e du Tour de Romandie
1966
  • 1er de la Course de côte du mont Faron
  • 2e du Tour de Romandie
  • 2e du Grand prix du Midi libre
1968
  • 2e du Tour de Romandie
1969
  • Champion de France sur route
  • 1er de la 16e étape du Tour de France
  • 1er de la Polymultipliée
  • 1er du Prix de la Marseillaise du Languedoc
  • 1er du Grand prix d'Antibes
  • 5e de Paris-Nice
  • 5e du Tour de Romandie
1970
  • 1er du prologue du Critérium du Dauphiné libéré
  • 5e du Critérium du Dauphiné libéré-Six Provinces
1971
  • 3e du Grand prix de Plouay
1972
  • 1er de la 2e étape du Tour de Romandie
  • 1er de la 3e étape de la Semaine catalane
  • 3e du Tour de Romandie
  • 4e de Paris-Nice
  • 4e de la Semaine catalane
  • 7e de Liège-Bastogne-Liège
  • 7e du Tour de Lombardie
1973
  • 1er du Grand prix de Nice
  • 1er de la 1re étape de la Semaine catalane
  • 2e du Trophée des grimpeurs
1974
  • 1er de la 10e étape du Tour d'Espagne
  • 7e de Liège-Bastogne-Liège
1975
  • 1er de Draguignan-Seillans
  • 1er de Gênes-Nice
  • 1er de la Course de côte du Mont Chauve
  • 1er de la 6e étape B de Paris-Nice
  • 1er de la 7e étape A de Paris-Nice
  • 7e du Critérium du Dauphiné libéré
1976
  • 1er de la 12e étape du Tour de France
  • 4e du Tour de France
  • 3e du Critérium du Dauphiné libéré
  • 4e du Tour de Romandie
1977
  • 1er de la Polymultipliée
  • 6e du Tour de Romandie
  • 9e du Tour de France

Dans le Tour de France

12 participations
  • 4e en 1976, derrière Lucien Van Impe (Bel), Joop Zootemek (P-B) et Raymond Poulidor : 2e Français ; victoire de la 12e étape Port-Barcarès-Pyrénées 2000 du Tour de France ; maillot jaune pendant deux jours
  • 9e en 1977 : 3e Français, derrière Bernard Thévenet (1er) et Michel Laurent (7e)
  • 11e en 1970 : 2e Français derrière Raymond Poulidor (7e)
  • 11e en 1973 : 4e Français
  • 12e en 1974
  • 23e en 1966
  • 26e en 1967
  • 37e en 1969 ; victoire de la 16e étape Castelnaudary-Luchon
  • 77e en 1971

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Paul Burel, Trop forts les Normands !, éd. Ouest-France, 2010.
  2. « Interview de Raymond Delisle », Normandie actualités, 21 juin 1965 (voir en ligne).
  3. 3,0 et 3,1 « Cyclisme : mort de Raymond Delisle, éphémère maillot jaune », Le Monde, site internet, 12 août 2013 (lire en ligne).
  4. « Retransmission télévisée du Tour de France », Ina, 18 juillet 1976.
  5. « Duel entre Raymond Poulidor et Raymond Delisle », Ina, 18 juillet 1976 (voir en ligne).
  6. « Retransmission télévisée du Tour de France », (1re partie), Ina, 8 juillet 1976 (voir en ligne).
  7. « Retransmission télévisée du Tour de France », (2e partie), Ina, 8 juillet 1976 (voir en ligne).
  8. Site Internet du lycée Saint-Thomas-d'Aquin (lire en ligne).
  9. L'Alsace, site internet, 23 juillet 2013 (lire en ligne).
  10. Nicolas Denoyelle, « Nécrologie : le champion cycliste Raymond Delisle », Ouest-France, 12 août 2013.
  11. « C’est avec émotion que je rends hommage à un coureur d’exception, Raymond Delisle, décédé hier à l’âge de 70 ans. Champion de France en 1969, ce cycliste amoureux du Tour de France, y aura participé 12 fois. En 1976, il porte deux fois le maillot jaune et termine 4e du Tour, l’une de ses plus belles performances. L’année suivante, il met fin à sa carrière et se reconvertit dans l’hôtellerie pour gérer le château de la Roque à Hébécrevon. J’adresse mes plus sincères condoléances à son épouse, Mireille Delisle, à sa famille, à ses amis et à ses proches. ».
  12. « Cyclisme: Raymond Delisle est mort », L'Express, site internet, 12 août 2013 (lire en ligne).
  13. « Décès du champion cycliste Raymond Delisle », Ouest-France, site internet, 12 août 2013 (lire en ligne).

Lien interne