Quai du Général-Lawton-Collins (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

Le quai du Général-Lawton-Collins est une voie de Cherbourg-Octeville.

Il honore la mémoire du général américain Joseph Lawton Collins (1896-1987), libérateur de Cherbourg au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Situation

Il part, du nord au sud, du rond-point de Minerve pour se terminer à son intersection avec la rue du Val-de-Saire, avant le pont tournant.

Il reçoit, côté impair, la rue Louis-Beuve et la rue de l'Ingénieur-Cachin, et côté pair l'allée du Président-Menut.

Chargement de la carte...


Histoire

Quai du vieil arsenal. En arrière plan, les bâtiments de l'ancien arsenal

Réalisé lors de la construction du bassin du commerce par Louis Roland Hüe de Caligny, entre 1739 et 1744, puis rebâti après le raid anglais de 1758, le quai est de l'avant-port accueille les chantiers Boulabert à partir de 1783, transformés en 1793 en arsenal[1].

Quand l'arsenal ferme en 1834, le quai devient celui « de l'Ancien-Arsenal »[1].

À partir de 1869, les transbordeurs des paquebots transatlantiques y accostent, et on y construit une gare maritime en bois en 1905, puis en dur en 1912[1].

Des chantiers navals s'y installent après la Seconde Guerre mondiale, dont les chantiers Bellot et aujourd'hui Mécagéna. L'activité des chalutiers cède progressivement la place à la plaisance à partir des années 1950[1].

Le 30 mars 1993, le quai prend le nom de Joseph Lawton Collins [1], général américain libérateur de Cherbourg, la partie desservant la gare transatlantique et l'allée du Président-Menut conservant son nom initial.

Les chantiers Javogue et Mécagena devraient être rasés dans les prochaines années, afin de libérer une place pour de l'habitat résidentiel[2].

Lieux remarquables

Commerces et autres activités

  • N° 3 : Transat (relaxation) [3]
  • N° 5 : Henri Ryst (approvisionnements) [1953 [4]]
  • N° 22 : Affaires maritimes [5]
  • Agence de voyages Fougères et Cie [1953 [4]]

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 « L'histoire d'un quai cherbourgeois », La Manche Libre, édition Cherbourg, 30 avril 2011.
  2. « Les derniers projets de Cherbourg-Octeville », Ouest-France, site Internet, 3 octobre 2015 (lire en ligne).
  3. Le Guide touristique, Cherbourg-Cotentin, 2014.
  4. 4,0 et 4,1 La Police cherbourgeoise vous renseigne, Imprimerie commerciale cherbourgeoise, sd [1953].
  5. Le Guide touristique, Cherbourg-Cotentin, 2014.

Articles connexes