Poste de commandement allemand de Cherbourg

De Wikimanche

Le PC allemand est aux mains des Américains.

Le poste de commandement allemand de Cherbourg est une ancienne infrastructure militaire de Cherbourg-en-Cotentin.

Il est situé dans la carrière Saint-Sauveur [1].

Il est destiné à permettre de diriger l'ensemble des opérations militaires de la « festung von Cherbourg (forteresse de Cherbourg) à l'abri des bombardements. Il peut aussi servir de dernier repli en cas d'attaque ennemie.

Les travaux commencent à l'automne 1943, menés essentiellement par des prisonniers russes et ukrainiens, sous la conduite de soldats et d'ingénieurs allemands [1]. Les travaux ne sont pas achevés quand les Américains s'emparent de Cherbourg le 26 juin 1944 [1]. Mais c'est là que l'amiral Walter Hennecke et le général Karl von Schlieben se rendent aux Alliés [1].

Il se compose de quatre tunnels parallèles reliés entre eux par des galeries latérales ; le plus long mesure 100 mètres, les trois autres 85 mètres [1]. Les galeries sont partagées par des alvéoles en briques où sont stockés les matériels. La construction abrite un poste de commandement, une infirmerie et des salles pour des groupes électrogènes destinés à assurer l'alimentation électrique en complète autonomie.

Un des tunnels assure la liaison avec la villa Maurice, distante d'une centaine de mètres, où logent les officiers [1].

L'accès se fait dans l'enceinte d'une résidence privée à proximité de la rue du Président-Loubet [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Ludovic Ameline, « Haut-lieu de la libération de Cherbourg : les galeries oubliées de Saint-Sauveur se dévoilent », La Presse de la Manche, 20 octobre 2017 (lire en ligne).