Pierre Payen de Noyan

De Wikimanche

Pierre Payen de Noyan, né à Avranches le 7 octobre 1663 et mort vraisemblablement en mer en 1707, est une personnalité militaire de la Manche, capitaine dans les troupes de la Marine, enseigne de vaisseau[1].

Fils de Pierre Payen, chevalier et seigneur de Chavoy, Pierre Payen de Noyan est lieutenant dans les troupes de la Marine quand il débarque au Canada en 1687 [1].

Promu capitaine réformé en 1690, il est relevé l'année suivante de son commandement pour un an par le gouverneur Frontenac et condamné à une amende de 50 livres, pour s'être battu en duel avec Guillaume de Lorimier de La Rivière [1].

Il entre dans la puissante famille Le Moyne, en épousant en 1694 Catherine-Jeanne Le Moyne de Longueuil et de Châteauguay, en présence de Frontenac et de l’intendant Jean Bochart de Champigny. Développant ainsi biens et prestige, il participe comme officier à l’expédition militaire menée par Pierre Le Moyne d’Iberville à Terre-Neuve en 1697. Il suit ensuite Iberville en France, puis embarque en qualité d'enseigne de vaisseau, sur le navire de Joseph Le Moyne de Sérigny, quand Iberville et ses quatre frères quittent la France pour la Louisiane en 1701. Il commande un navire lors de la dernière expédition d’Iberville aux Antilles, en 1706 [1].

Début de 1707, placé sous les ordres d'un autres de ses beaux-frères, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, il secourt des colons menacés de famine à la baie de Mobile [1].

À sa mort, il laisse sa veuve avec quatre fils, dont Pierre-Jacques, futur lieutenant de roi à Trois-Rivières, Gilles-Augustin qui sera lieutenant de roi à La Nouvelle-Orléans et Pierre-Benoît, qui deviendra officier dans les troupes de la Marine [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 David Lee, « Payen de Noyan, Pierre », Dictionnaire biographique du Canada en ligne, vol. II (1701-1740), University of Toronto/Université Laval, 2000.