Pierre Gouault

De Wikimanche

Pierre Gouault (2017).
Pierre Gouault (2014).

Pierre Gouault, né à Parigny le 9 février 1993, est un coureur cycliste professionnel de la Manche.

Il est membre de l'équipe Lille-Roubaix Métropole depuis 2018 [1].

Biographie

Il commence par le roller, puis se consacre au cyclisme à 14 ans [2]. Il prend une licence au VC Saint-Hilaire [2].

En 2013, il est membre de l'Union cycliste Nantes Atlantique. En 2014, il signe un contrat professionnel avec l'équipe cycliste BigMat-Auber 93 [2]. « Je voyais en lui un grand potentiel et j'ai misé sur le futur, confie Stéphane Javalet, son directeur sportif. On le voulait pour ses qualités de grimpeur. » [2].

En 2014, pour ses premiers pas à ce niveau, il gagne la 3e étape du Tour d'Auvergne (contre-la-montre par équipes). Ses dirigeants renouvellent son contrat en fin de saison.

Le 17 septembre 2017, il termine second du Grand prix d'Isbergues (1.1), battu par son beau-frère Benoît Cosnefroy [3].

Il habite à Parigny [4].

Palmarès sur route

  • 2012
    • 1er de Nantes-Segré
    • 2e du Circuit du Viaduc
    • 4e de Saint-Brieuc Agglo Tour
  • 2013
    • 1er du Circuit du Viaduc
    • 1er des Boucles sérentaises
    • 1er du Tour d'Auvergne (classement général)
    • 1er de la 2e étape du Tour d'Auvergne
    • 2e des Trois jours de Cherbourg
    • 2e de l'Essor breton
    • 3e du Grand Prix de Blangy
    • 3e des Boucles de la Loire
    • 13e du Tour de l'Avenir
  • 2014
    • 1er de la 3e étape du Tour d'Auvergne (contre-la-montre par équipes)
    • 9e du Chrono des Nations
  • 2015
    • 6e du Tour du Doubs
    • 9e du clm des championnats de France U23
    • 10e de la 1re étape du Tour de l'Ain
    • 11e du Tour de Vendée
  • 2016
    • 15e du Grand prix de la Somme
  • 2017
    • 2e du Grand prix d'Isbergues
    • 19e de la Polynormande
    • 20e de Paris-Camembert
  • 2018

Notes et références

  1. « Entame compliquée pour Pierre Gouault », Ouest-France, 21 février 2019.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Nicolas Tavares, « Pierre Gouault : “J'ai eu des frissons pendant 120 km” », Ouest-France, 1er août 2016.
  3. Site officiel du Grand prix d'Isbergues, consulté le 20 septembre 2017 (lire en ligne).
  4. La Manche Libre, site internet, 31 juillet 2016 (lire en ligne).

Lien externe