Pierre-Marie Beaude

De Wikimanche

Pierre-Marie Beaude, né à Saint-Pierre-Église le 31 octobre 1941, est un écrivain de la Manche.

C'est un spécialiste du judaïsme ancien et des origines du christianisme.

Il passe sa jeunesse à Tourlaville au sein d'une famille de sept enfants [1]. Son père travaille à l'arsenal. Il habite dans le quartier des Mielles, rue Étienne-Dolet [1]. Il fréquente beaucoup la plage de Collignon [1].

Pierre-Marie Beaude fait ses études à l'Institut Saint-Paul. Il quitte Tourlaville à 18 ans pour entrer au grand séminaire de Coutances [1]. Il part poursuivre ses études supérieures, d'abord à Paris, puis en Italie. Il enseigne à l'université de Metz, puis au Canada.

Il séjourne au Proche-Orient, en Afrique noire, au Maghreb, et parcourt le Sahara.

Il est professeur au Centre d'études théologiques de Caen (Calvados). En 1988, ll devient professeur à l'université Paul Verlaine de Metz.

Il écrit notamment des romans pour la jeunesse.

Il vit à Châlons-en-Champagne (Marne) [1].

Il est le frère de l'écrivain Joseph Beaude (1933).

Œuvres

  • Flora, l'inconnue de l'espace, éd. Flammarion, 1987
  • Le Muet du roi Salomon, éd. Gallimard, 1989, prix Erckmann-Catran
  • Issa, enfant des sables, éd. Gallimard Jeunesse, 1994, prix du comité français pour l'Unicef
  • Le Signe de l'albatros, éd. Flammarion, 1994
  • Le Veilleur de Cibris, éd. Desclée de Brouwer, 1997
  • Marie la passante, éd. Desclée de Brouwer, 1999
  • Cœur de louve, éd. Gallimard Jeunesse, 2000, prix de littérature de l'Académie nationale de Metz
  • La Maison des lointains, éd. Gallimard, 2002
  • Leila, les jours, éd. Gallimard, 2005
  • Archéopolis I - Le pilleur de tombes, éd. Gallimard, 2006
  • Archéopolis II - L'oiseau du secret, éd. Gallimard, 2007
  • Archéopolis III- Les tablettes magiques, éd. Gallimard, 200!
  • Khénou, le protégé d'Horus, éd. Milan, 2010
  • Jésus, une rencontre en Galilée, éd. Castrera, 2010
  • Les Fabliaux du Moyen Âge, éd. Gallimard, 2011
  • Lancelot ou le chevalier à la charrette, éd. Gallimard, 2012

Article connexe

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 « Pierre-Marie Beaude, un Tourlavillais qui voyage », Reflets, bulletin municipal de Tourlaville.

Liens externes