Pierre-Benoît Payen de Noyan

De Wikimanche

Pierre-Benoît Payen de Noyan, né vers 1700 en Normandie et mort à Avranches en 1765, est une personnalité militaire de la Manche, officier dans les troupes de la Marine en Louisiane et au Canada.

Biographie

Fils de Pierre Payen de Noyan, officier de Marine au Canada, mort en 1707, et de Catherine-Jeanne Le Moyne de Longueuil et de Châteauguay, Pierre-Benoît Payen a le titre d'enseigne réformé, obtenu pour « bons témoignages rendus et valeur de l’homme », quand il rejoint en Louisiane en 1722 son frère Gilles-Augustin et son oncle, Bienville, commandant-général de la colonie [1].

Il revient en France en 1726 après l'éviction de plusieurs proches de Bienville de la nouvelle administration. Il est nommé enseigne en pied à l'île Royale (île du Cap-Breton, Canada), le 8 mai 1730 et intègre la compagnie de Charles de Saint-Étienne de La Tour [1].

Alors que Bienville est nommé gouverneur de la Louisiane en 1732, Pierre-Benoit y retourne en 1735 en qualité de lieutenant et devient en 1736 aide-major au fort Condé (Mobile, Alabama), luttant contre Chicachas et les Natchez. Commandant du fort de l’Assomption (Memphis dans le Tennessee), en 1739, il est chargé de tracer un chemin pour une attaque contre les Chicachas en vue d’une attaque française [1].

Il est promu capitaine le 1er octobre 1740, et major de La Nouvelle-Orléans vers 1750. Il reçoit la croix de Saint-Louis en 1752 [1].

De retour en France en 1760, il meurt en 1765 à Avranches. Il s'était marié le 14 mars 1739 à La Nouvelle-Orléans à Marie Faucon Dumanoir [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Jean-Pierre Proulx, « Payen de Noyan, Pierre-Benoît », Dictionnaire biographique du Canada en ligne, vol. III (1741-1770), University of Toronto/Université Laval, 2000.