Paul Le Cacheux

De Wikimanche

Paul Le Cacheux.

Paul Casimir Noël Marie Joseph Le Cacheux, parfois Lecacheux, né à Montebourg le 25 décembre 1873, mort à Saint-Cyr le 14 juin 1938, est un archiviste-paléographe et historien de la Manche.

Historien de la Normandie

Il est le fils de Paul-Émile Le Cacheux (1843-1905), né à Montebourg, négociant en nouveautés puis manufacturier, et de Eugénie Aubey (1845-1887), née à Montebourg.

Il fait ses études au collège de Valognes[1] et à l’abbaye de Montebourg [2]. Il passe son baccalauréat avec dispense et prépare l’École des chartes avec son oncle, le chanoine Louis Adrien Le Cacheux, curé-doyen de Pontorson[1].

Il sort archiviste-paléographe le 29 janvier 1895 avec une thèse sur l'Hôtel-Dieu de Coutances, publiée en deux volumes (1895-1899) [3].

Nommé membre de l'École française de Rome, il travaille à la publication des registres pontificaux d'Urbain V (1362-1370) [3] dont il tire son mémoire présenté en 1897 à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : Les sources italiennes de l'histoire du cardinal Albornoz et de ses entreprises en Italie (1353-1367)[1].

Il connaît ensuite une longue et brillante carrière d’archiviste-paléographe[2] aux Archives nationales de 1898 à 1911, puis aux Archives départementales de la Manche qu'il dirige de 1911 à 1925, et enfin à celles de Seine-Inférieure (aujourd'hui Seine-Maritime) comme archiviste en chef, de 1925 à 1937 [3].

Cet élève de Léopold Delisle, dont les travaux doivent être placés auprès de ceux de ses illustres compatriotes que sont Gerville et Siméon Luce, s’est consacré pour une très large part à l’étude du Moyen Âge, de la Normandie et du Cotentin. Son grand ouvrage, les Actes de la chancellerie d’Henri VI concernant la Normandie sous la domination anglaise, publié de 1907 à 1909, fournit de précieux matériaux à l’histoire de la Manche. Il publie également un Recueil d'anciennes chartes du prieuré de Longueville [2]. Peu avant sa mort, il dresse un relevé de l'enceinte du Mont Castre afin d'y faire des fouilles [3].

Il est membre de la Ligue des fonctionnaires pères de famille nombreuse[1].

Il reçoit la troisième médaille au concours des Antiquités nationales en 1900. Lauréat de la Société française d'archéologie (1908), il est chevalier de la Légion d'honneur depuis 1926[1].

Il écrit pour la Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, le Bibliographe moderne, le Bulletin archéologique, le Bulletin monumental, mais aussi l'Annuaire de la Manche, celui de Normandie, la Dépêche de Cherbourg, le Journal de la Manche[1]. Paul Le Cacheux est en outre membre de très nombreuses sociétés et académies, dont l'Académie des inscriptions et belles-lettres (en tant que membre correspondant), l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen (dont il fut vice-président), l'Association des archivistes français (président), la commission supérieure des Archives (membre), le comité des travaux historiques et scientifiques (membre non résidant), la Société de l'histoire de Normandie (président), la Société des amis des monuments rouennais, la Société libre d'émulation de la Seine-Maritime, la Société des études locales dans l'enseignement public dans la Manche, la Société des Antiquaires de Normandie, la Société d'archéologie et d'histoire naturelle de la Manche, la Commission départementale des antiquités de la Seine-Inférieure, la Société Jersiaise [4],[3],[1].

Il se marie à Pontorson le 11 avril 1899 avec Marie Thérèse Javaudin 1877-1975).

Il est père de dix enfants, dont Marie-Josèphe Le Cacheux (1906-1993), née à Saint-Cloud (aujourd'hui Hauts-de-Seine), également archiviste paléographe [3] (promotion 1933), directrice des services d'archives du Calvados, présidente de la Société des antiquaires de Normandie en 1962 et de l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Caen en 1963.

Il meurt le 14 juin 1938 à Saint-Cyr-Bocage, âgé de 65 ans. Il est inhumé à Montebourg le 18 juin.

Bibliographie

Travaux d'archiviste

  • Archives départementales de la Manche, Répertoire numérique de la série G.(Clergé séculier), 1913.
  • Archives départementales de la Manche. Période révolutionnaire (1789-1800), Répertoire numérique de la série L (administration de 1789 à l'an VIII), 1920
  • Archives départementales de la Seine-Inférieure, Répertoire numérique de la série B, 1934.

Articles et ouvrages

  • Les Sociétés savantes de province et l'histoire locale, sd
  • François Bécherel : député à la Constituante, évêque constitutionnel de la Manche, évêque concordataire de Valence, 1732-1815, se
  • Étude sur Le Livre de la Baillie ou du Garde-Notes de la Haute Justice de l'abbaye de Cerisy, sd
  • Essai historique sur l'Hôtel-Dieu de Coutances, l'hôpital général et les Augustines hospitalières depuis l'origine jusqu'à la Révolution, avec cartulaire général, Paris, A. Picard et fils, 1895-1899
  • Les Statuts synodaux de Coutances de l'année 1479, 1901
  • Lettres secrètes et curiales du pape Urbain V (1362-1370) se rapportant à la France, publiées ou analysées d'après les registres du Vatican, 1902-1905
  • Le Livre de comptes de Thomas du Marest, curé de Saint-Nicolas-de-Coutances (1397-1433), 1905
  • Le Procès de Geoffroy Hébert, évêque de Coutances : (1480), 1907
  • Actes de la chancellerie d'Henri VI concernant la Normandie sous la domination anglaise (1422-1435), 1907-1908
  • Un filleul de Gilles de Gouberville, 1908
  • Les Rendus normands au Moyen Âge, 1910
  • « Un drame à Granville en 1425 », Le Pays de Granville, janvier 1910 (6e année, n° 1, p. 1-5
  • Léopold Delisle et le pays de Valognes, 1910
  • Les Pouillés du diocèse d'Avranches, 1910
  • Les Privilèges des bourgeois de Pontorson, 1914
  • Le Retable de Saint-Ébremond-de-Bonfossé, 1920
  • La Recherche et la protection des objets d'art, conférence faite aux élèves-maîtres de l'École normale d'instituteurs de Saint-Lô, 1921.
  • Corsaires & fraudeurs de la Hague au XVIIe siècle, 1924
  • « Le maréchal de Bellefonds et le château de La Haye-Bellefonds au XVIIe siècle », Notices, mémoires et documents de la Société d'histoire et d'archéologie du département de la Manche, XXXVI, 1925
  • La Commanderie de Valcanville aux XIVe et XVe siècles, 1929
  • Rouen au temps de Jeanne d'Arc et pendant l'occupation anglaise (1419-1449), 1931
  • Histoire ancienne et moderne de la paroisse Saint-Sever, 1933
  • Un grand historien normand : Siméon Luce (1833-1892), 1933
  • Chartes du prieuré de Longueville de l'ordre de Cluny au diocèse de Rouen antérieures à 1204, 1934
  • Chambre des comptes de Normandie, 1934
  • Correspondance de la famille d'Estouteville : 1460-1535, 1935

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Auguste Coulon, « Nécrologie : Paul Le Cacheux », Gazette des archives, n° 18, 1939
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 Charles Petit-Dutaillis, « Éloge funèbre de M. Paul Le Cacheux, correspondant français de l'Académie », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 82e année, N. 3, 1938. (lire en ligne).
  4. « Notice du Comité des travaux historiques et scientifiques » (lire en ligne).

Lien interne