Palais de justice d'Avranches

De Wikimanche

Vue ancienne, façade nord.
Façade sud

Le palais de Justice d'Avranches est un monument d'Avranches, situé place Jean-de-Saint-Avit.

Il est installé dans l'ancien palais épiscopal d'Avranches.

Historique

L'enclos épiscopal semble exister à partir du XIIIe siècle. Un manoir gothique est édifié, après l'accord de Louis XI en 1269 tandis que l'Officialité, le tribunal ecclésiastique, prend place dans la demeure épiscopale primitive où le roi de France Louis Ier et le roi d’Angleterre Henri II Plantagenet s'étaient rencontrés en 1158 pour organiser le mariage leurs enfants [1].

L’édifice est dégradé lors de la Guerre de Cent Ans.

Louis de Bourbon-Vendôme, évêque d’Avranches, fait reconstruire le palais épiscopal en 1490, à l'est de la cathédrale Saint-André. Appuyé sur les remparts de la ville, il est agrandi par monseigneur de Missy, par une partie saillante occidentale. Une galerie couverte reliait alors le palais et la cathédrale [1].

Le manoir est la résidence des évêques d’Avranches jusqu’en 1790.

Les guerres de religion à la fin du XVIe siècle abîment encore le bâtiment [1].

Les pouvoirs républicains y installent le tribunal en 1798 [1].

Incendié en 1899, il a été intégralement remanié au début du 20e siècle par l'architecte Cheftel [2]

L'ancien mur de fortification au sud, un escalier en granit et une salle des pas perdus de style gothique, témoignent de l'histoire du bâtiment.

En décembre 2012, l'installation d'un ascenseur, abîme une salle voûtée, antérieure au XVe siècle [3].

Le tribunal de grande instance ayant fusionné en 2012 avec celui de Coutances, le palais de justice, propriété du département, est transféré à la ville pour abriter en 2014 le tribunal d'instance au second étage et le conseil des prud’hommes au rez-de-chaussée [3].

Le tribunal correctionnel de Coutances y siège pour des audiences foraines[3], remises en cause en 2017 [4].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Historique d'un palais », www.ca-caen.justice.fr, site internet (lire en ligne).
  2. David Nicolas-Méry Avranches Capitale du pays du Mont-Saint-Michel, éditions Orep, 2011.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « L'ex-palais épiscopal redevient tribunal », Ouest-France, 12 septembre 2014.
  4. Flora Gelot, « Le bâtonnier du tribunal Coutances-Avranches écrit à Nicole Belloubet », Ouest-France, site internet, 13 octobre 2017 (lire en ligne).

Lien interne