Naufrage du Que Dieu nous protège (1960)

De Wikimanche

La Presse de la Manche, 4 mai 1960.

Le Que Dieu nous protège est un bateau de pêche de la Manche.

Le 3 mai 1960, dans l'après-midi, le cordier Que Dieu nous protège, de Saint-Vaast-la-Hougue, sombre à environ 20 miles nautiques au nord-est de Barfleur, après une collision avec le pétrolier allemand Caperata [1]. Le drame reste inexpliqué, la collision s'étant produite en plein jour et avec une bonne visibilité [1].

Les neuf marins périssent : le patron Georges Hubert, ses frères, Claude et Pierre Hubert, Georges Lescroël, dont deux frères étaient mort dans le Naufrage de l'Edwige en janvier, Guy Lescroël, André Lescroël, Louis Buret et Roger Lagueste, et le mousse Noël Régnier[2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Le chalutier “Que Dieu nous protège” coule à 25 milles au large de Barfleur », La Presse de la Manche, 4 mai 1960.
  2. « Neuf disparus », Le Monde, 5 mai 1960.