Montviron

De Wikimanche

Montviron est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Sartilly-Baie-Bocage depuis le 1er janvier 2016.

Commune déléguée de Montviron
(commune de Sartilly-Baie-Bocage)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
48° 44' 12.42" N, 1° 25' 16.67" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Avranches
Ancien canton Sartilly
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Montvironnais(es)
Population 354 hab. (2016)
Superficie 5,91 km²
Densité 60 hab./km2
Altitude 27 m (mini) - 121 m (maxi)
Code postal 50530
N° INSEE 50355
Maire délégué Serge Robidat
Communes limitrophes de Montviron
La Rochelle-Normande Champcervon Les Chambres
Sartilly Montviron Lolif
Champcey Bacilly Lolif

Église Notre-Dame de Montviron.
Église Notre-Dame de Montviron.


Géographie

Montviron est située dans le Sud-Manche, à mi-chemin entre Granville et Avranches.

Histoire

L'une des premières mentions descriptives de Montviron, sans donner, hélas, l'origine véritable du nom de la commune, apparaît dans l'Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches, publiée à la fin du 19e siècle, elle-même étant une compilation d'ouvrages et de documents anciens.

L'église Notre-Dame de Montviron est donnée à l'abbaye de la Luzerne au moment de la fondation par les frères Philippe et Henri de Saint-Pierre-Langers, et Richard de Subligny, évêque d'Avranches. — Cette paroisse eut une chapelle au manoir de la Colomberie, dont le relevé de 1752 parle ainsi : « Chapelle de la Colorobrie, sous l'invocation de saint Pierre ; revenu deux cents livres. Chapelle en bon état et bien entretenue. M. d. e du Mottet, à laquelle appartient la terre de la Colombrie, fait desservir ladite chapelle. » La cure était estimée à un revenu de cinq cents livres en 1648 ; elle fut portée à six cents en 1698.

Avec le temps et les transcriptions, on s'aperçoit que quelques lieux-dits ont quelque peu changé. Ainsi les Rondelières s'appelaient jusqu'au 18e siècle « L'Érondelière » changeant ainsi du tout au tout la signification de l'appellation.

Au 19e siècle, Montviron a vu la construction d'une gare passagers et d'une halle marchandises, desservant la commune voisine de Sartilly, dans le cadre de la construction de la ligne ferroviaire Caen-Rennes par Folligny (embranchement avec la ligne Paris-Granville).

Fin juin 1944, un train militaire allemand, arrêté dans cette gare, est mitraillé et sévèrement endommagé par des avions de chasse américains. Des douilles ont d'ailleurs été retrouvées aux alentours lors de travaux de construction dans les années 1990. Aujourd'hui, cette gare est désaffectée : elle a été vendue à un particulier. La halle à marchandises, elle, a été détruite à la fin des années 1990 pour faire place à une déchetterie.

Montviron intègre la commune nouvelle de Sartilly-Baie-Bocage née de sa fusion avec les communes d'Angey, Champcey, La Rochelle-Normande et Sartilly le 1er janvier 2016 sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales[1].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[2]. En 2016, la commune comptait 354 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [3] et INSEE [4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
698 486 571 529 539 532 512 512 516 485
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
470 448 408 372 365 373 371 332 302 328
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
343 305 340 341 340 367 340 290 281 239
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
224 255 265 293 307 316 326 335 344 360
2012 2013 2014 2015 2016 - - - - -
357 353 350 351 354
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 1945
Période Identité Parti Qualité Observations
1945-1963 Albert Lebreton
1963-1977 Fernand Masselin
1977-1989 Joseph Yger
1989-2001 Jean Soudée
2001-2014 Serge Robidat
2014-2016 Gaëtan Lambert élu maire de Sartilly-Baie-Bocage
Sources :liste établie par Jean Pouëssel et la mairie pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [6]
.



Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013)

La mairie (2013)

Adresse : Le Bourg
Montviron
50530 Sartilly-Baie-Bocage

Tél./Fax : 02 33 60 91 55
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (4 juin 2012)

Mardi 10 h - 12 h -
Mercredi - -
Jeudi - 16 h 30 - 18 h 30
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Naissances

Autres

  • Louis Lebrec (1800-1868), ecclésiastique inhumé dans le cimetière de Montviron
  • Marie Leconte, judoka

Lien interne

Notes et références

  1. Arrêté n° 15-218 du 14 décembre 2015, manche.gouv.fr (lire en ligne).
  2. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Population avant le recensement de 1962.
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. 6,0 et 6,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 421