Michel Jacques François Achard

De Wikimanche

Michel Achard.

Michel, Jacques, François, Achard, né à Carénage dans l'île de Sainte-Lucie (Antilles) le 14 octobre 1778, mort à Paris le 5 janvier 1865, est une personnalité militaire et politique de la Manche.

Il est député de la Moselle en 1849. Il est nommé sénateur le 26 janvier 1852, sous le Second Empire. Il siège jusqu'à sa mort.

Il est élu conseiller général du canton de Saint-Clair-sur-l'Elle en 1857. Il reste en poste jusqu'en 1864 [1].

Il est fait baron en 1815.

Il se marie deux fois : avec Marie, Julie Dagobert de Fontenille, ensuite avec Mme veuve Joseph Eychold [2].

Il est chevalier de la Légion d'honneur en 1809, officier en 1814, commandeur en 1821 et grand officier en 1845 [2].

Il est chevalier de Saint-Louis en 1814.

Il est le fils de François, Joseph Achard, capitaine des volontaires de Sainte-Lucie, et de Marie Paris [2].

Carrière militaire

Il s'engage dans l'armée en avril 1793 comme volontaire au bataillon de Sainte-Lucie. Il s'élève vite dans la hiérarchie : il est caporal deux mois plus tard, sergent en 1794, lieutenant en 1795. Il est fait prisonnier par les Anglais en 1796 et rendu l'année suivante. Il est promu colonel d'infanterie en 1811. Il combat glorieusement en Russie en 1812. Il est nommé maréchal de camp en 1815. Il sert Napoléon pendant les Cent-Jours. Il est maréchal de camp à la guerre d'Espagne en 1823. Il sert en Afrique en 1830. Il est promu lieutenant-général en 1830. Il est nommé pair à vie en 1845. Il prend sa retraite en 1848, avec le grade de général de brigade [2].

Article connexe

Notes et références

  1. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Claude Biessy, Répertoire biographique des généraux de l'armée de terre nommés sous la Restauration