Maurice Jacques

De Wikimanche

Maurice Jacques, né à Cherbourg le 18 février 1889 et mort dans la même commune le 20 septembre 1974, est une personnalité de la Manche.

L’homme qui marchait sur les pouces !

Mécanicien de formation, il s’installe en 1922 comme artisan nickeleur et serrurier avant de tenir une quincaillerie jusqu’en 1956.

C’est en 1928 qu’il se rend plus célèbre que son cousin, le sculpteur Alphonse Marcel-Jacques, en réalisant un exploit que tout le monde croyait impossible. Dans les jardins lyonnais du docteur Fouqué, un autre Manchois, il réussit à se tenir en équilibre et à marcher sur les pouces sur une longueur de huit mètres ! Pour réussir cet exploit phénoménal et relever ainsi un défi lancé dans l’Auto-Journal par Henri Desgranges, le père du Tour de France, Maurice Jacques s’est entraîné pendant plus d’un an.

Il est vrai que l’homme est un athlète accompli, passionné pour les exercices de force, d’adresse et d’acrobatie. Sa grande spécialité est de fracturer des chaînes en fer. On le voit aussi jouer de la mandoline en équilibre sur une chaise placée sur un trapèze. Il adore aussi le vélo et, pendant longtemps, une fois par semaine, il accomplit le trajet aller et retour Cherbourg-Deauville dans la journée. Il est encore footballeur, rugbyman et excellent nageur. Le docteur Fouqué, après l’avoir examiné, affirme qu’il ne trouve aucun atome de graisse [sic] sous sa peau !

Maurice Jacques, le roi de l’acrobatie, est aussi un bon musicien et un artiste-peintre honnête. Sa dernière exposition eut lieu en 1972.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.