Marc-Joseph du Garreau de la Méchenie

De Wikimanche

Marc-Joseph du Garreau de la Méchenie, né à Cherbourg le 13 juin 1907 [1] et mort à Ellrich (Allemagne) le 27 janvier 1945, est un déporté de la Manche.

Biographie

Marc-Joseph du Garreau de la Méchenie, officier de carrière et breveté d'état-major, se distingue lors de la retraite de 1940. Après l'armistice, il rejoint l'Organisation de la Résistance Armée (O.R.A.), où il est promu lieutenant-colonel, chef Régional alias Peschery, Dupuis.

Dénoncé, il est arrêté par la gestapo en décembre 1943, torturé par la Gestapo le 3 juin 1944.

Marc-Joseph du Garreau de la Méchenie fait partie du convoi qui part de Paris (Oise) le 15 août 1944 à destination du camp de concentration de Buchenwald. Il emporte dans ses wagons 1 654 hommes et 543 femmes parmi lesquels les Manchois : Dior, Auvray, Ebran, Hamel, Lebas, Ménard, Meslier, Simon, Tirel et Tréhorel.

À son arrivée au camp, il se voit attribué le numéro matricule 76972. Il intègre le kommando Ellrich dépendant du camp de concentration de Dora. Ce kommando travaille au creusement de galeries souterraines ou de tous les travaux de génie civil en surface.

Il y décède.

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Croix de Guerre avec palmes,
  • Médaille de la Résistance avec rosette

Notes et références

  1. AD50, NMD Cherbourg, 1903 - 1912 page 31/431 Tables décennales (lire en ligne).

Source

Lien interne