Louis de Bourbon-Vendôme

De Wikimanche

Louis de Bourbon-Vendôme , né sans doute vers 1450, mort à Tours (aujourd'hui Indre-et-Loire) le 21 octobre 1510, est une personnalité religieuse de la Manche.

Il est évêque d'Avranches de 1484 à 1510

Biographie

Il est le fils illégitime de Jean de Bourbon, comte de Vendôme, et de Guyonne ou Guidone Peignée de Vieuxville [1].

Il reçoit la tonsure des mains de l’évêque de Chartres, le 2 octobre 1466 [1]. Il est légitimé en novembre 1469 et reste proche de la cour [1].

Étudiant, probablement à l'université d’Orléans, il est licencié en droit civil, et prend en mars 1480 la tête de la léproserie de Vendôme. Louis de Bourbon siège au Parlement de Paris quand il est élu, le 17 décembre 1484 évêque d'Avranches. Doté d'un évêché à faible revenu, il reçoit plusieurs abbayes ou prieurés, dont en 1499, de Louis XII, contre Claude de Dinteville, celle de Savigny [1].

Contrôlant la rigueur de ses paroisses et cherchant à développer les vocations, il faire croître les revenus de l'évêché, offre un jubé à la cathédrale dont il fait agrandir la chapelle axiale consacrée à la Vierge. Il fait reconstruire le manoir épiscopal d'Avranches et remanie le château du Parc en deux bâtiments en angle droit accotés à la muraille, avec au rez-de-chaussée une galerie à arcades en plein cintre donnant sur la cour et le jardin. Il fait construire le manoir abbatial de Savigny [1].

A sa mort, il souhaite que que son corps soit séparé entre trois sépultures, à Saint-Martin de Tours, Savigny et la cathédrale d’Avranches. Il est inhumé uniquement dans la chapelle axiale de la cathédrale auprès de plusieurs de ses prédécesseurs. Sa tombe est ouverte en 1779 [1].

Bibliographie

  • Charles de Beaurepaire, « Testament de Louis de Bourbon, évêque d’Avranches, 1510 », Bulletin de la Société de l’Histoire de Normandie, t. VII, 1895, p. 344-355.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Vincent Tabbagh. « Le testament de Louis de Bourbon-Vendôme, évêque d’Avranches (1510) », Tabularia : Sources Écrites de la Normandie Médiévale, Université de Caen, 2014, pp.1-27 2014 (lire en ligne).