Louis Cornille (1872)

De Wikimanche

Louis Jean Cornille, né à Buais le 28 mai 1872, mort à Avranches le 14 août 1945[1] est un architecte de la Manche.

Son père Jean Marin Cornille, marchand de bois, a été conseiller municipal pendant de nombreuses années et sa mère (morte en 1922[2]), ménagère .

Après des études à l'école des Beaux-Arts de Paris entre 1892 et 1897[3], il retrouve sa région natale.

En 1899, il établit avec Jules Cheftel les plans de la restauration de la nef de l'église de Brécey[4].

En 1919, il est nommé architecte des arrondissements d'Avranches et Mortain[3].

Il réalise la maison d'habitation du docteur Fauchon à Saint-Hilaire-du-Harcouët, le monument du Souvenir français à Avranches, l'immeuble situé place de la Poste et abritant la Caisse d'épargne et l'Hôtel des postes d'Avranches, l'hôtel de ville de La Haye-Pesnel, la restauration du château de Villeneuve-Chailland (Mayenne) et du château de Montviron[3].

En 1933, la municipalité de Saint-Hilaire-du-Harcouët retient un de ses trois projets pour la construction des abattoirs[5].

Il procède au relevé de l'église de Saint-Loup[3].

Il est le frère de Léon Cornille (1869-1934), ancien élève de l'École polytechnique et ancien directeur de fonderie de cloches de Villedieu, mort le 1er janvier 1934[6].

Il est le père de Louis Cornille (1904) né en 1904, architecte lui aussi.

Notes et références

  1. AD50, NMD Avranches, 1863-1872 (5 Mi 399), page 250/359, acte de naissance n° 37 (lire en ligne)
  2. L'Ouest-Éclair, 5 mai 1922.
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Agorha, base de données de l'INHA (lire en ligne)
  4. AD50, Cote 1Fi 5/813 (lire en ligne)
  5. L'Ouest-Éclair, 26 août 1936.
  6. L'Ouest-Éclair, 4 janvier 1934.