Louis Lefèvre-Deslonchamps

De Wikimanche

(Redirigé depuis Louis Alexandre Lefèvre-Deslonchamps)
Louis Lefevre-Deslonchamps.
Jeune fille à l'épine, musée Thomas-Henry, Cherbourg-Octeville

Louis Alexandre Lefèvre-Deslonchamps, né à Cherbourg le 22 novembre 1849, mort à Paris en 1893, est un sculpteur de la Manche.

Biographie

Fils de mécanicien, il apprend la sculpture auprès d'Augustin Dumont[1].

Membre de la Société des artistes français, il expose des rondes-bosses de 1873 à 1890[2]. Il reçoit une médaille de 3e classe au Salon de 1878, une de 2e classe à celui de 1880, puis il est présenté hors concours [3].

À Cherbourg, Louis-Alexandre Lefèvre-Deslonchamps a également réalisé le fronton du théâtre municipal et les cariatides, sous la direction de Charles de Lalande entre 1880 et 1882.

L'année suivante, Ferdinand Bal lui confie l'exécution de deux atlantes à peau de lion pour le siège du journal La France puis de L'Aurore, au 142 rue Montmartre, à Paris, ville où il réalise également la statue d'Eugène Burnouf, fils de Jean-Louis Burnouf et beau-père de Léopold Delisle, sur la façade de l'hôtel de Ville, rue Lobau, et un groupe en bronze, À l'abattoir, placé à La Villette jusqu'à sa fonte par l'occupant allemand [2].

Le musée Thomas-Henry possède deux sculptures de jeunesse, Jeune fille à l'épine et Marguerite à l'église, inspirée du Faust de Goethe. Deux de ses œuvres, propriété d'Henry Gréville, Portrait d'une jeune femme [4] et Jeune fille [5], sont exposées à Angers (Maine-et-Loire).

Notes et références

  1. Basse Normandie: terre d'artistes, 1840-1940, Conseil général du Calvados, 2002.
  2. 2,0 et 2,1 Emmanuel Luis, Cherbourg-Octeville, le théâtre à l'italienne, Parcours du Patrimoine, Direction de l'Inventaire général du patrimoine culturel, Région Basse-Normandie, 2011.
  3. Paul Dupont, Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, 1889, p. 77.
  4. Notice n°000SC018159 base Joconde, ministère de la Culture et de la communication.
  5. Notice n°000SC018217 base Joconde, ministère de la Culture et de la communication.

Lien interne