Louis-Joseph Paul Chauveau

De Wikimanche

Louis-Joseph Paul Chauveau, né à Cretteville le 20 décembre 1778, mort à Leipzig (Allemagne) en 1813, est une personnalité militaire de la Manche  

De toutes les campagnes napoléoniennes jusqu’à Leipzig !

À dix huit ans, il échoue à l’entrée de Polytechnique mais est plus heureux, le 2 mai 1797, au concours extraordinaire ordonné par le Directoire.

Nommé lieutenant, il rejoint le 8e d’artillerie à Milan et, l’année suivante, entre à l’artillerie des guides nouvellement créée. Affecté à l’armée d’Helvétie, il se distingue dans les batailles de Zurich, revient en Italie et se signale à Marengo. Passé dans la garde consulaire, il est pendant la durée du camp de Boulogne, embarqué sur la flottille qui protége la côte et est décoré de la main de Napoléon lors de la première distribution des croix.

Entré dans la garde impériale, il fait la campagne de la Grande Armée en 1805 (Ulm et Austerlitz). Chef d’escadron le 1er mai 1806, on le trouve ensuite en Prusse et en Pologne, à Eylau, à Heilsberg et à Friedland. En 1808, il est en Espagne et prend part à la répression de la révolte de Madrid, revient en Autriche et combat à Wagram. Il fait partie, en 1812, de l’expédition de Russie, se signale à la Moskowa et est nommé, le 1er octobre, Colonel du 5e d’Artillerie, chef d’état-major et de l’artillerie de réserve du 3e corps de cavalerie légère en formation à Metz. Il en remplit les fonctions à Leipzig en 1813 et se trouve à côté du duc de Padoue lorsqu’un boulet tue son cheval et lui emporte les deux mains. Un coup de lance vient, peu après, le frapper mortellement.

Ses lettres ont été publiées en 1913 avec son portrait dans le Carnet de la Sabretache de M. Desfontaines.  

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562