Lloyd Mondory

De Wikimanche

Lloyd Mondory à Dunkerque en 2010.

Lloyd Mondory, né à Cognac (Charente) le 26 avril 1982, est un coureur cycliste lié à la Manche.

Carrière amateur

Issu d'une famille de cyclistes[1], il gagne ses premières courses sous les couleurs de l'Union cycliste cognaçaise. Il devient champion de France cadets en 1998.

En 2000, il s'installe dans la Manche, d'où est originaire sa femme, fille du coureur cycliste Philippe Durel, plus précisément à Donville-les-Bains[2].

La même année, il enchaîne les bons résultats : vainqueur du classement général du challenge national junior, 2e du Tour d'Allemagne junior, 8e du championnat du monde junior, etc. Il se fait remarquer et intègre la puissante équipe amateure Jean Floc'h.

C'est à la fin de la saison 2002 que Lloyd Mondory entre dans la structure de l'équipe professionnelle AG2R Prévoyance, en qualité de stagiaire. Mais les blessures l'handicapent gravement et il ne retrouve les routes que deux ans plus tard. Entre temps, AG2R Prévoyance lui fait signer un contrat professionnel de deux années.

Carrière professionnelle

Saison 2005

Ce n'est qu'en 2005 qu'il fait son retour, au Tour du Qatar : Lloyd Mondory finit à la 12e place du classement général grâce aux bonnes places obtenues lors des sprints.

Il termine sur le podium (3e) du Grand prix de Denain, comptant pour la Coupe de France.

Saison 2006

Sa régularité paie : il remporte la Coupe de France en 2006 sans gagner une seule épreuve (4e de Cholet-Pays de Loire, 12e de Route Adélie, 7e du Grand prix de la Ville de Rennes, 5e du Grand prix de Denain, 4e du Tro Bro Leon, 7e du Grand prix de Villers-Cotterêts, 4e du Tour de Vendée et 10e de la Polynormande) avec 119 points. Une fracture de la clavicule interrompt sa saison en septembre.

Saisons 2007 et 2008

Il participe au Tour d'Italie en 2007 et au Tour d'Espagne 2008.

Il ne signe sa première victoire professionnelle qu'en 2008 en gagnant le Grand Prix du canton d'Argovie.

Saisons 2009 et 2010

En 2009 et 2010, il porte les couleurs d'AG2R La Mondiale sur les routes du Tour de France.

En 2010, il finit 14e au Tour des Flandres, 16e à Paris-Roubaix et 3e au Tro Bro Léon[2].

Il est battu au sprint et termine à la 4e place de la Polynormande 2010.

Saison 2011

Il débute sa saison 2011 par une victoire au sprint lors de la 2e étape de l'Étoile de Bessèges[3].

Il n'est pas sélectionné dans l'équipe qui participe au Tour de France 2011[4].

Saison 2012

Le 24 juin 2012, à l'issue du championnat de France cycliste, il est sélectionné dans l'équipe AG2R-La Mondiale pour participer au tour de France 2012[5]. Il déclare forfait 2 jours avant le départ victime d'une tendinopathie du genou droit[6].

Il participe au Tour d'Espagne 2012 et signe cinq places dans les 10 premiers, dont une troisième place au sprint au cours de la 15e étape[7].

Saison 2013

Il abandonne au Tour de Suisse 2013 à cause d'une douleur à un genou. Il participe au championnat de France mais n'est pas sélectionné par son équipe pour le Tour de France. Il est en revanche retenu pour le Tour d'Espagne, en compagnie de Mikaël Chérel[8]. Il y signe deux 20e places aux 7e et 12e étapes.

Saison 2014

Le 15 mars 2014, il se montre à son avantage durant la 4e étape de Tirreno-Adriatico. Il fait la course en tête dans cette étape de montagne mais chute dans la dernière descente de la journée[9].

Le 16 août 2014, il remporte la 4e étape du Tour de Burgos au sprint « parfaitement emmené par son coéquipier Sebastien Turgot dans les 300 derniers mètres de l'étape disputée entre Medina de Pomar et Villarcayo[10] ». Cette victoire fait suite à de bons résultats du Donvillais sur ce Tour, avec une 4e place à la 1re étape et une 6e place à la 2e étape.

Fin août 2014, il participe au Tour d'Espagne et enchaîne plusieurs places d'honneur : une 6e place et trois 7e places, toutes dans des arrivées au sprint. Il abandonne au cours de la 15e étape à la suite d'une chute. Il souffre d'une fracture du fémur et sa saison est terminée[11].

Saison 2015

Le 15 février, il termine 7e de la Clásica de Almería (Espagne).

Le 10 mars, l'Union cycliste internationale (UCI) révèle que Lloyd Mondory a fait l'objet le 17 février d'un contrôle antidopage inopiné à son domicile dans la Manche, qui s'est révélé positif à l'EPO [12] [13]. Il est suspendu quatre ans par l'UCI le 30 octobre [14].

Vie locale

La promotion 2010/2011 de la section sport-études cyclisme du lycée Saint-Thomas-d'Aquin de Flers (Orne) est baptisée promotion Lloyd Mondory [15].

Il se présente sur la liste de Jean-Paul Launay, maire sortant de Donville-les-Bains, aux élections municipales de mars 2014[16].

Il est licencié au VC Avranches depuis 2008[2].

Reconversion

Le 29 novembre 2016, avec son épouse, il devient gérant du restaurant Oncle Scott's de Carentan-les-Marais[17].

Palmarès

1998
  • Champion de France sur route cadets
2000
2003
2005
  • 1er de la 2e étape du Tour de Picardie
  • 3e du Grand Prix de Denain
2006
  • Vainqueur de la Coupe de France
2008
  • 1er du Grand prix du canton d'Argovie
  • 1er de la 2e étape de Paris-Corrèze
2010
  • 3e du Tro Bro Léon
2011
  • 1er de la 2e étape de l'Étoile de Bessèges
  • 2e du Grand prix de la Somme
  • 5e de Gand-Wevelgem
2014
  • 1er de la 4e étape du Tour de Burgos
  • Tour d'Espagne
6e de la 5e étape
7e de la 3e étape
7e de la 4e étape
7e de la 12e étape
13e de la 2e étape
  • 14e de Gand-Wevelgem

Résultats dans les grands tours

Grand Tour 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Pink jersey Tour d'Italie 108e
Yellow jersey Tour de France 133e 118e
red jersey Tour d'Espagne 120e 84e 104e 114e abandon

Notes et références

  1. Son père est coureur cycliste amateur ; son grand-père professionnel ; son oncle David Mercier champion paralympique aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996, quatre médailles olympiques de 1996 à 2008 et deux fois champion du monde.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 « Lloyd Mondory est en selle pour le Tour de France », La Manche Libre (Lire en ligne)
  3. « Mondory et Ravard gagnants », lequipe.fr, 3 février 2011 (lire en ligne)
  4. « Delaplace et Moinard partent sur le Tour », ouestfrance.fr, 28 juin 2011 (lire en ligne)
  5. « La bonne nouvelle » blog de Lloyd Mondory (lire en ligne)
  6. « TdF 2012 au goût amer ! », blog de Lloyd Mondory (lire en ligne)
  7. « Et les Français alors », lequipe.fr, 4 septembre 2012 (lire en ligne)
  8. « AG2R sans Riblon », lequipe.fr, 14 août 2013 (lire en ligne)
  9. « Contador au rendez-vous », lequipe.fr, 14 mars 2014 (lire en ligne)
  10. « Mondory gagne, Moreno leader », lequipe.fr, 16 août 2014 (Lire en ligne)
  11. « Saison terminée pour Lloyd Mondory », lequipe.fr, 10 septembre 2014 (lire en ligne)
  12. « Contrôle antidopage positif pour le Français Lloyd Mondory », AFP, 10 mars 2015, 16 h 46.
  13. Christophe Delacroix, « Mondory positif, AG2R dévasté », Ouest-France, 11 mars 2015.
  14. L'Équipe, site Internet, 30 octobre 2015 (lire en ligne).
  15. Site Internet du lycée Saint-Thomas-d'Aquin (lire en ligne).
  16. « Pineau et Mondory aux municipales », lequipe.fr, 22 mars 2014 (lire en ligne)
  17. oncle-scott.com, consulté le 3 février 2019 (lire en ligne).