Ligne ferroviaire Pontorson-Le-Mont-Saint-Michel

De Wikimanche

Le petit train du Mont-Saint-Michel
entre 1901 et 1939

La ligne Pontorson-Le-Mont-Saint-Michel est une ancienne ligne de chemin de fer secondaire de la Manche, reliant Le Mont-Saint-Michel à Pontorson et le réseau existant alors.

Histoire

Au 19e siècle, une première ligne de Fougères à Moidrey

En prolongement de la section de Vitré à Fougères en Bretagne, une première ligne de Fougères (Ille-et-Vilaine) à Moidrey est concédée et déclarée comme ligne d'intérêt général le 26 juillet 1868, elle est déclarée d'utilité publique le 22 décembre 1869[1]. La ligne de Fougères à Moidrey est construite en moins de trois ans par la compagnie du chemin de fer de Vitré à Fougères et prolongements, malgré une année perdue pendant la guerre de 1870-1871; elle est livrée à la circulation, sur toute sa longueur, 44 km le 1er octobre 1872; c'est une voie à écartement normal (1,44 m), la vitesse moyenne des trains, arrêts déduits, est de 28 km/h [1]. Depuis Antrain (Ille et Vilaine), elle suit la vallée du Couesnon. Elle est ensuite prolongée jusqu'au lieu dit la Caserne.

En 1878, les Chemins de fer de l'Ouest ouvrent la ligne de Lison à Lamballe en Bretagne, elle passe sur un pont métallique au dessus de la ligne de Fougères à Moidrey ; ils créent une nouvelle gare à Pontorson (l'autre devient la gare Pontorson-Ouest). En 1880 est déclaré publique le raccordement à Pontorson des chemins de fer de St-Lô à Lamballe et de Fougères à la baie du Mont-Saint-Michel.

Sous la présidence de Jules Grévy, le 10 juillet 1882, l'état convient de racheter et exploiter le chemin de fer de Vitré à Fougères et Moidrey[2].

Le 1er avril 1897, la section de Pontorson à Moidrey reprise par Compagnie de l'Ouest est déclassée depuis la route nationale n°176[3].

Début du 20e, le petit train de Pontorson au Mont-Saint-Michel

Au journal officiel du 4 octobre 1899, le président Émile Loubet déclare d'utilité publique l'établissement d'une ligne de tramway à traction mécanique, destinée au transport de voyageurs et des marchandises entre Pontorson et le Mont-Saint-Michel.[4]

La convention passée le 8 septembre 1899 entre le préfet de la Manche, les frères Paul et Edmond Beldant, et François Baërt, entrepreneurs de travaux publics au Mans pour la rétrocession du tramway est approuvée.[4] Ils ont déjà la rétrocession du tramway d'Avranches à Saint-James.

Selon le cahier des charges, le tramway doit emprunter l'ancienne ligne de Pontorson à Moidrey déclassée entre le passage à niveau de la route nationale 176 et l'ancienne gare de Moidrey, le chemin de halage du canal maritime du Couesnon et la digue insubmersible du Mont-Saint-Michel. Le nombre minimum de voyages chaque jour est fixé à trois dans chaque sens, sauf du 1er juin au 1er octobre, où il en faudra cinq.[4]

La digue-route construite en 1879 est élargie[5], la compagnie des tramways normands (TN) des frères Beldant met la ligne en service le 29 juillet 1901 (le même jour que la ligne d'Avranches à Saint-James. Cette nouvelle ligne est une voie d'écartement normal (1m44), d'une longueur de 10 km avec deux haltes, l'une à Moidrey, l'autre à Beauvoir avant d'arriver au Mont-Saint-Michel.

Le service cesse le 2 août 1914, reprend le 1er août 1915, assuré avec le matériel et le personnel du réseau de l'État.[6]

Elle est fermée en 1939[7], les rails déposés en 1944 par l'occupant allemand[8]. Il semble que le déclassement n'intervient que cinq ans plus tard, le 26 juillet 1949[9]

Aujourd'hui 

À Pontorson, l'ancienne gare (Pontorson-Ouest) du petit train est rénovée et utilisée par les services de l'équipement.

La voie verte de Pontorson au Mont-Saint-Michel emprunte une partie du trajet de cette ligne, de Moidrey au barrage du Couesnon.

Stations

Train à l'arrêt au Mont-Saint-Michel
Train dans Pontorson

Depuis Antrain (Ille-et-Vilaine) pour la première ligne venant de Fougères:

  • Gare de Pontorson-Ouest
  • Moidrey
  • Beauvoir
  • La Caserne
  • Le Mont-Saint-Michel
Chargement de la carte...

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Revue générale des chemins de fer, éd. Dunod, juillet 1879, p 335 à 352 (lire en ligne)
  2. Journal officiel du 11 juillet 1882, page 3698(lire en ligne)
  3. Journal officiel du 3 avril 1897 (lire en ligne)
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Journal Officiel du 4 octobre 1899(lire en ligne)
  5. « En 1901, le Mont-Saint-Michel était desservi par un tramway », Ouest-France.fr, le 26 septembre 2013(lire en ligne)
  6. Archiconfrérie universelle du Mont-Saint-Michel, Annales du Mont-Saint-Michel, 1917(lire en ligne)
  7. David Nicolas-Méry et Emmanuel Villain, La baie du Mont-Saint-Michel pendant la Seconde Guerre mondiale, imp. Malécot, 2014
  8. ADPCR-Infos n°82, page 9, octobre 2014 (lire en ligne)
  9. Albert Desile, L'teimps d'aôt'fais : gens et choses de Normandie, OCEP, 1986, p. 56 ; Michel Harouy, Le petit train du Mont Saint-Michel, Cheminements, 1999, p. 126.

Article connexe

Liens externes