La Chapelle-Cécelin

De Wikimanche

La Chapelle-Cécelin est une commune du département de la Manche.

Commune de La Chapelle-Cécelin Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 48' 41.55" N, 1° 9' 39.89" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Villedieu-les-Poêles
Ancien canton Saint-Pois
Intercommunalité CC Villedieu Intercom
Gentilé Chapellois(es)
Population 243 hab. (2016)
Superficie 5,22 km²
Densité 47 hab./km2
Altitude 160 m (mini) - 242 m (maxi)
Code postal 50800
N° INSEE 50121
Maire Joël Savey
Communes limitrophes de La Chapelle-Cécelin
Sainte-Cécile Saint-Maur-des-Bois Saint-Maur-des-Bois
Sainte-Cécile,
Chérencé-le-Héron
La Chapelle-Cécelin Saint-Maur-des-Bois
Chérencé-le-Héron,
Saint-Martin-le-Bouillant,
Saint-Martin-le-Bouillant Boisyvon,
Saint-Martin-le-Bouillant

L'église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte.
L'église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte.


Toponymie

Attestations anciennes

  • Capella Seselin 1203 [1].
  • Capella Sesselin ~1280 [2].
  • parrochia de Capella Cecelin 1332 [3].
  • [gén.] Capelle Seselin 1332 [4].
  • Capella Cesselin 1351/1352 [5].
  • la Chappelle Cesselin 1612/1636 [6].
  • la Chapelle Cesselin 1640 [7], 1677 [8].
  • Chapelle Cécelin 1689 [9].
  • la Chapelle Cesselin 1713 [10].
  • Chap.le cecelin 1716 [11].
  • Chapelle Cecelin 1719 [12].
  • Chap. Cecelin 1758 [13].
  • Chapelle Cecelin 1753/1785 [14].
  • la Chapelle Cesselin 1793 [15].
  • la Chapelle-Cesselin 1801 [16], 1804 [17], 1828 [18].
  • la Chapelle-Cecelin 1829 [19].
  • la Chapelle-Cesselin 1854 [20].
  • la Chapelle-Cécelin 1861 [21], 1889 [22], 1903 [23], [24].
  • La-Chapelle-Cécelin 1972 [25].
  • la Chapelle Cecelin 1978, 1993 [26].
  • la Chapelle Cécelin 1993 [26].
  • la Chapelle-Cécelin 2007 [27].

Étymologie

Toponyme tardif de formation romane, constitué de l'ancien français chapele, puis chapelle et du nom de personne médiéval Sesselin, soit « la chapelle de Sesselin ». Cet anthroponyme évoque vraisemblablement l'ancien propriétaire, le commanditaire ou le fondateur de la chapelle, plus tard érigée en paroisse. C'est un nom d'origine germanique continentale (francique) issu du nom de personne masculin germanique Siselin [28], attesté en Gaule sous la forme latinisée Sislenus [29]. Il représente un dérivé diminutif en -elin de °Siso, hypocoristique des noms dont le premier élément est Sis-, « complainte, chant » [30].

Comme le fait remarquer François de Beaurepaire [2], ce nom est à l'origine du patronyme Cesselin. L'auteur affirme (en 1986) qu'il est « encore en usage dans la Manche », en faisant référence au fichier Lechanteur élaboré dans les années 1950. Cependant, il ne semble plus attesté aujourd'hui (2011) en Basse-Normandie qu'à un seul exemplaire (dans le Calvados), alors qu'on le rencontre quinze fois en Haute-Normandie selon les données de France-Telecom . [26].

☞ On notera la date tardive (2e moitié du 19e siècle) à laquelle la graphie Cécelin, qui est tout sauf étymologique, finit par se fixer au détriment de Sesselin, après être apparue une première fois au 14e siècle, puis s'être faite de plus en plus fréquente à partir de la fin du 17e siècle.

Géographie

Histoire

Fiefs

  • Fiefs de la Chapelle et des Planches, possédés en 1640 par la demoiselle Barbe du Mesnil-Adelée [7].
  • Fief de la Houbiquière, possédé en 1640 par la dame veufve et les herittiers du feu sieur de Montgommery [7].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[31]. En 2016, la commune comptait 243 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [32] et INSEE [33])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
340 325 400 453 429 480 466 480 494 455
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
432 420 386 422 378 358 356 348 326 313
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
313 288 288 289 285 263 311 308 239 191
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
187 194 215 203 201 202 206 214 223 231
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
227 233 238 243
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[34] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... .......
1798-1799 Louis Pierre Benoist
1800-1803 Henri de la Noë
1803-1815 Louis Picault
1815-1831 Michel Harivel
1831-1837 Jean-François Duval décédé en exercice le 2 novembre 1837
1838-1840 Jean-François Debrécey
1840-1861 Jacques Guillaume décédé en exercice le 30 mars 1861
1861-1862 Pierre-Louis Le Chaptois décédé en exercice le 17 août 1862
1862-1876 Jean Benoist décédé en exercice le 23 mai 1876
1876-1902 Jacques Haupaix
1903-1924 Auguste Voisin
1924-1933 Gustave Lejamtel
1933-1961 François Guillard
1961-1988 René Martin
1989-2008 Yves Lepeltier SE
2008-2014 Françoise Mauduit fonctionnaire
2014-actuel Joël Savey SE employé
Source : liste établie par Jean Pouëssel et Christian Henri pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [35]
.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 10 h - 12 h -
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : 1 rue Michel Harivel
50800 La Chapelle-Cécelin

Tél./Fax : 02 33 61 04 56
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (8 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi - -
Jeudi - 14 h 30 - 18 h 30
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte.
  • Patron (présentation) : patronage laïc, le seigneur du lieu (Johannes de Musca = Jean de la Mouche en 1332).
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Notes et références

  1. Léchaudé D’Anisy et Antoine Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 93a.
  2. 2,0 et 2,1 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 98.
  3. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 343C.
  4. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, op. cit., p. 345B.
  5. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, op. cit., p. 371G*.
  6. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  7. 7,0 7,1 et 7,2 Rôle des fiefs du grand bailliage de Caen (vicomtés de Caen, Bayeux, Falaise et Vire) et de leur possesseurs dressé en 1640, Bulletin Héraldique de France, 1890-1892, p. 53a.
  8. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  9. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, Collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  10. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  11. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  12. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  13. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  14. Carte de Cassini.
  15. Site Cassini.
  16. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  17. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 625a.
  18. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 419.
  19. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Mortain, p. 151.
  20. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  21. Annuaire de la Manche (1861), Statistique de l'arrondissement de Mortain, p. 157.
  22. Carte de la Manche, in Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1889.
  23. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  24. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  25. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  26. 26,0 26,1 et 26,2 Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  27. Carte IGN au 1 : 25 000.
  28. Cf. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 147b.
  29. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. I (les noms issus du germanique continental et les créations gallo-germaniques), 1968, p. 201b.
  30. Ibid.; cf. ancien haut-allemand sisu « complainte, chant ».
  31. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  32. Population avant le recensement de 1962.
  33. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  35. « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 276