Jules Giot

De Wikimanche

Jules Giot, né à Néhou le 10 octobre 1848, est une personnalité économique de la Manche.

Une eau contre la typhoïde

Publicité pour la Source des Roches (1899), par Paul Berthon

Qui, dans l’agglomération cherbourgeoise, ne connait pas la « Source des oiseaux », une eau minérale qui fut très réputée pour sa pureté ?

On en doit la découverte en 1899 à un certain Jules Giot, employé de brasserie de son état, qui a acquis en 1880 une fabrique d’eau gazeuse, rue de la Duché, à Cherbourg. Dix-neuf ans plus tard, il met au jour plusieurs sources au lieu-dit « Le Chant des Oiseaux », sur la future commune de La Glacerie. L’inventeur avisé procède immédiatement à des travaux de captage et de canalisation qui se révèlent vite un excellent investissement. À cette époque, en effet, l’eau potable de Cherbourg est d’une qualité qui laisse fortement à désirer. Cette eau de source de roche vive, vendue en bouteilles et en bonbonnes assure la prospérité de la famille Giot qui découvre très vite les vertus de la publicité en vantant son produit « pour éviter la typhoïde », une maladie qui fait alors des ravages.

À son décès au début du XXe siècle, à une date ignorée, Jules Giot laisse une affaire prospère qui va perdurer durant un siècle. Malheureusement, l’exploitation de « La Source des Oiseaux », est abandonnée définitivement à la fin de l’année 2003. L'usine est transformée en restaurant-dancing.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.