Joseph de Gasté

De Wikimanche

Joseph de Gasté, Alexandre, Adélaïde, né à Alençon (Orne) le 30 août 1811, mort à Paris le 2 décembre 1893, est une personnalité politique liée au département de la Manche, ingénieur de profession.

Il entre à l'École polytechnique en 1831 et choisit le génie maritime en 1833. Il rentre dans la vie active en 1835 comme sous-ingénieur de 3e classe. Il fait carrière à la Direction des constructions navales, à Cherbourg (1839), mais également à Toulon (Var) et à Bordeaux (Gironde).

Il est conseiller général du canton de Cherbourg de 1848 à 1852 et de 1864 à 1876.

En 1864, il refuse sa mutation en Cochinchine pour raisons de santé. Il fait valoir ses droits à la retraité anticipée le 25 mars 1865.

Pendant la guerre de 1870-1871, il est membre du comité de défense de Cherbourg [1].

En 1876, il se présente comme député, à la fois à Cherbourg et à Brest. Il échoue dans la première ville, mais il est élu dans la deuxième, au second tour.

Il est député de Brest de 1876 à 1881 et de 1889 à 1893. Il siège à gauche. Il vote les lois Ferry, réclame l'égalité politique entre les hommes et les femmes et, catholique convaincu, se bat pour la liberté de l'enseignement [2]. Il est un « personnage pittoresque, excitant la verve des journalistes par ses habitudes vestimentaires et son attitude en séance » [3], « esprit éminemment primesautier, nature énergique mais profondément sympathique pour sa franchise et son dévouement désintéressé à la cause de la justice et du devoir »[4]

Distinctions

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 5 décembre 1838.

Hommages

Une rue de Brest célèbre sa mémoire.

Notes et références

  1. Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français 1789-1889.
  2. G.M. Thomas, « De Gasté, député de Brest et défenseur des petits », Les Cahiers de l'Iroise, n° 1, 1962.
  3. Site internet de l'Assemblée nationale (lire en ligne).
  4. « Société d'économie politique : Réunion du 5 juin 1894 »Journal des économistes, 1894.