Joseph Ludé

De Wikimanche

Joseph Étienne Ludé, né à Rouen (Seine-Maritime) le 2 juin 1794 (14 prairial an II) et mort à Cherbourg le 2 février 1881 [1], est une personnalité politique de la Manche, propriétaire de son état.

Nommé début août 1850, adjoint du maire de Cherbourg, Julien Morin, il prend sa suite par décret du président de la République du 29 août 1850, car considéré plus proche des bonapartistes. Il a pour adjoints Alfred Liais et M. Henneville. Le Phare de la Manche écrit le 25 août que « nous ne doutons pas du zèle qu'il apportera dans toutes les circonstances pour faire ressortir ce qui pourra être favorable à la ville dont il aura l'administration »[2].

Il reste en poste jusqu'en 1865.

C'est sous son mandat qu'ont été construits le théâtre de l'Alma (1852), l'église Saint-Clément (1856), l'église Notre-Dame du Vœu (1859), et l'hôpital Louis-Pasteur (1863) [3].

Il a reçu Louis-Napoléon Bonaparte comme président de la République en septembre 1850 et comme empereur en août 1858.

Il est élu conseiller général du canton de Cherbourg en 1852. Il reste en poste jusqu'en 1864.

Distinctions

  • Officier de la Légion d'honneur
  • Officier de la Rose du Brésil
  • Chevalier de l'ordre de Saint Stanislas de Russie

Notes et références

  1. AD50, NMD Cherbourg, 1881 (5 Mi 676), page 30/336, acte de décès (lire en ligne).
  2. Jean Fouace, Cherbourg, port aux princes, Isoète, 2001.
  3. Raymond Lefèvre, Histoire anecdotique de Cherbourg, éd. La Dépêche, 1973