Joseph Lesplu-Dupré

De Wikimanche

Joseph Lesplu-Dupré, né à Avranches le 26 juillet 1756 et mort dans la même commune le 20 septembre 1819 [1], est une personnalité politique et judiciaire de la Manche.

Biographie

Il voit le jour dans une famille avranchine bien installée : son père, René-Robert Lesplu, sieur du Pré (1728-1797), est notaire ; sa mère, Jeanne Ginette Henry est la sœur de Joseph Henri (1737-1817), échevin d'Avranches, décoré du Lys pour son attachement aux « principes légitimistes » [2].

Il est procureur du Roi du bailliage d'Avranches jusqu'à ce que ses convictions antirévolutionnaires le rendent à la vie civile en 1789 [2] comme homme de loi dans la même ville[3].

Il est nommé conseiller général de la Manche en 1802. Il démissionne en 1803 [3].

Il retrouve des charges publiques avec l'instauration de l'Empire. « Royaliste constitutionnel et libéral de l'école de Villèle et du vicomte de Chateaubriand », selon les mots de Deschamps du Manoir, il est membre de l'Ordre du Lys à la Restauration et meurt procureur du Roi au tribunal civil d'Avranches [2].

Il est le frère de Nicolas René Lesplu (1755-1837), curé de Saint-Gervais d'Avranches, de Julien Lesplu (1766-1838), directeur du séminaire de Coutances, tous deux émigrants en 1792, et de René Lesplu (1768-1840), médecin des hospices d'Avranches, fondateur du comité royaliste de la Manche [2].

Notes et références

  1. AD50, NMD Avranches, 1818 – 1822 (5 Mi 8), page 172/636 Acte de décès n° 139 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Grands notables du Premier Empire, vol. 14, Centre national de la recherche scientifique, 1986.
  3. 3,0 et 3,1 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.

Article connexe