Joachim Bazire

De Wikimanche

Joachim Bazire, né à Saint-Clair-sur-l'Elle le 9 novembre 1763 et mort dans la même commune le 3 novembre 1832 [1] [2], est une personnalité militaire de la Manche.

Ses cicatrices étaient sa croix

La Manche a fourni de gros bataillons aux armées de la Révolution et de l’Empire. Pour nombre de jeunes paysans, c’était le meilleur moyen de faire carrière rapidement et de découvrir de nouveaux horizons.

Joachim Bazire est de ceux-là. Le 8 juillet 1793, il rejoint comme volontaire le 12e bataillon de la Manche [3]. Il sert constamment cette unité qui deviendra le 81e Régiment de ligne [3]. Il est promu sous-lieutenant en 1794, lieutenant en 1796, capitaine en 1806 et enfin chef de bataillon en 1813 [3]. Il combat dans l'Ouest, en Allemagne et en Espagne. Il est blessé en Moravie en juillet 1809 [3].

Il se retire à Saint-Clair-sur-l'Elle en 1814 [3].

De caractère très indépendant, ce brave soldat rentre ainsi dans la vie civile sans médaille ni distinction, mais, à Saint-Clair-sur-l'Elle, où il meurt, on disait qu’il avait été tant de fois blessé que « ses cicatrices étaient sa croix » [4].

Notes et références

  1. Né en 1773, selon le Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, t. 3, éd. Eurocibles, Marigny, 2003.
  2. Mort en 1833, selon le Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, t. 3, éd. Eurocibles, Marigny, 2003.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 Annuaire du département de la Manche, vol. 5, 1833, pp. 277-278.
  4. Jean-François Hamel sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, t. 3, Éditions Eurocibles, Marigny, 2003.