Jeanne Paisnel

De Wikimanche

Jeanne Paisnel, née en 1402, décédée en 1437, est une personnalité de la Manche.

Deux Jeanne pour un seul héritage

Fille de Nicolas Paisnel, seigneur de Chanteloup et Moyon et de Jeanne de la Champagne, elle épouse à l’âge de 13 ans, en 1415, celui qui va devenir le vaillant défenseur du Mont-Saint-Michel, Louis d’Estouteville. Lorsque ce dernier s’installe au Mont dont il est nommé capitaine par le Roi Charles en 1425, elle décide d’aller le rejoindre. Elle y reste « prisonnière de la fidélité » jusqu’à sa mort survenue en 1437. Elle est inhumée ainsi que son époux, dans l’église abbatiale de Hambye.

Lorsqu’elle est promise à Louis d’Estouville, elle est la seule héritière de la puissante famille Paisnel. Hambye et Bricquebec devaient lui revenir jusqu’au moment où une seconde Jeanne pousse son premier cri dans le foyer de Foulques et de Marguerite de Dinan. Cette deuxième Jeanne, issue de la branche aînée des Paisnel devient de droit la principale héritière, compromettant ainsi les promesses faites à la famille d’Estouteville.

Après bien des intrigues familiales, l’enfant finit par être placée sous la protection de sa tante, Jacqueline Paisnel, épouse de Pierre d’Orgemont, au château de Chantilly. La petite Jeanne, l’indésirable, sera retirée du monde, prendra le voile à Lisieux et où elle mourra en abbesse en 1449.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.

Plus d’infos

Éditions Eurocibles, Marigny