Jean Piquenot

De Wikimanche

Jean Piquenot

Jean, Raymond, Francis Piquenot [1], né à Antony (Seine, aujourd'hui Hauts-de-Seine) le 6 avril 1918 [2], disparu en URSS le 17 janvier 1945, est une personnalité militaire de la Manche, aviateur de profession.

Il fait partie du célèbre régiment de chasse « Normandie-Niémen ».

Biographie

Avec Normandie-Niémen.

Jean Piquenot est d'abord employé à l'arsenal de Cherbourg [3].

Il fait ses premiers vols à l'aéroport de Cherbourg-Maupertus.

Formé au pilotage par Henri Cornat [3], il obtient son brevet de pilote en 1937.

En juin 1940, il rejoint les Forces françaises libres (FFL) à Londres (Angleterre) avec trois Tourlavillais, René Lecœur, Pierre Deprez et René d'Oliveira [4]. Il s'engage dans l'aviation à Agadir (Maroc) et rejoint l'escadron « Normandie-Niémen » le 17 octobre 1944 [4]. Il vole à bord d'un avion de chasse monoplace soviétique, le Yak-3, et combat contre des Messerschmitt 109 [4].

Il disparaît sur le front russe en 1945, dans la région de Smolensk [4]. Cela fait seulement trois mois qu'il a rejoint « Normandie-Niémen ». Il a 27 ans.

Hommages

En 1946, son nom est donné à une rue de Tourlaville [3].

En 1988, l'aéroclub basé à l'aéroport de Cherbourg-Maupertus décide d'honorer la mémoire du pilote en prenant son nom.

Notes et références

  1. Son patronyme est parfois orthographié Picquenot, particulièrement lorsqu'il s'agit du nom de la rue qui lui rend hommage à Tourlaville (les deux orthographes sont utilisées sur les plaques de rue).
  2. Table décennale naissances (1913-1922), archives départementales des Hauts-de-Seine, page 26 (voir en ligne).
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Le sacrifice de Jean Piquenot commémoré », C ma ville, n° 15, décembre 2018.
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 André Picquenot, Cherbourg sous l'occupation, éd. Ouest-France, 1983, p. 139-141.

Lien interne

  • [[:Aide

Catégorie:Jean Piquenot (image)|Galerie d'images]]