Jean Pierre Le Laisant

De Wikimanche

Jean Pierre Le Laisant, né à Valognes le 13 septembre 1753, mort à Paris le 3 septembre 1792, est une personnalité religieuse de la Manche.

Sous-diacre à Lisieux (Calvados) le 15 mars 1777, il est ordonné prêtre à Bayeux le 4 avril 1778. À partir du 7 novembre 1779, il est vicaire de Dugny (Seine-Saint-Denis).

Le 23 janvier 1791, il lit en chaire le mandement de l'archevêque de Paris et la lettre pastorale de Mgr Asseline, évêque de Boulogne, ce qui lui vaut d'être violemment pris à partie. Le 27 mars 1791, la municipalité lui fait défense d'accomplir toute fonction ecclésiastique à compter du 1er avril et lui signifie que son traitement est désormais supprimé. Il reste à Dugny et y exerce clandestinement son ministère. Sur plainte du curé constitutionnel, la municipalité lui fait défense de s'immiscer dans l'administration des sacrements aux particuliers sous peine de poursuite.

En compagnie de son frère Julien, il se réfugie au séminaire de Saint-Firmin à Paris. Il y est arrêté et incarcéré le 13 août 1792 avant d'y être massacré le 3 septembre suivant.

Il est béatifié le 17 octobre 1926 par le pape Pie XI avec les autres martyrs de Septembre.

Bibliographie

  • J. Grente : "Les Martyrs de septembre 1792 à Paris", Téqui Paris 1926, pages 85, 95 et 96
  • Semaine de Coutances 1er, 22 octobre 1903, 19 novembre 1903.

Source