Jean Nordez

De Wikimanche

Jean Nordez, né à Cherbourg le 3 mai 1901 [1] et mort au camp de concentration de Mauthausen (Autriche) le 19 décembre 1943, est un déporté de la Manche .

Biographie

Jules Leterrier part en déportation avec un convoi de 994 hommes qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 16 avril 1943 à destination du camp de concentration de Mauthausen (Autriche) [2]. Parmi les autres déportés se trouvent les Manchois : Hardy, Lejuez, Leterrier et Olivier.

À son arrivée au camp, il se voit attribuer le numéro matricule 27040. Jean Nordez est transféré au camp de Gusen, situé à 4 km du camp de Mauthausen. Il y est utilisé dans les usines installées par les firmes Steyr, Daimler, Puch et Messerschmitt pour la fabrication des pièces de fusils et des moteurs d'avions.

Jean Nordez meurt à Mauthausen le 15 décembre 1944.

Hommage

Une salle de sport porte son nom à Cherbourg.

Notes et références

  1. AD50, NMD Cherbourg, 1893 - 1902 page 103/369 Tables décennales (lire en ligne).
  2. Le 14 décembre 1942, Himmler promulgue un décret visant à l’envoi en KL de « 35000 hommes aptes au travail ». Relayée trois jours plus tard par Müller aux services régionaux de la Gestapo, cette opération de « recrutement » de main d’œuvre en Europe de l’ouest constitue l’« Aktion Meerschaum » (« écume de mer »). L’échéance, fixée dans un premier temps au 30 janvier 1943, est finalement repoussée à la fin juin. Pour la France, six transports sont organisés : vers Sachsenhausen le 24 janvier, le 28 avril et le 8 mai 1943, un vers Buchenwald à la fin juin et deux partis de Compiègne à destination de Mauthausen les 16 et 20 avril 1943.

Sources

Liens internes