Jean Hubert-Dumanoir

De Wikimanche

Jean, Michel Hubert-Dumanoir, né à Coutances le 21 septembre 1744, mort à Malines (Belgique) le 6 mars 1827, est un homme politique de la Manche.

Propriétaire à Saint-Gilles lorsqu'éclate la Révolution de 1789, il prend la charge de commandant de la garde nationale de Coutances.

Il est élu le20 juin 1790 comme administrateur du conseil général de la Manche. Il conserve ses fonctions lors de l'élection des 15-16 septembre 1791.

Il est élu député de la Manche le 11 septembre 1792, treizième et dernier représentant du département. Il siège à la Convention où il vote la mort du Roi. Il est élu au Conseil des Cinq-Cents le 23 vendémiaire an IV et quitte son siège l'année suivante, le 20 mai 1797, par l'application de la clause du tiers renouvelable, son nom étant tiré au sort.

Il se retire de la vie publique et vit à Saint-Gilles sous le Consulat et l'Empire.

Aux Cent-Jours, il manifeste sa sympathie à Napoléon.

Banni, il est frappé d'exil en 1816 et se retire d'abord en Angleterre, dont il est expulsé sur ordre du gouvernement britannique, puis en Belgique où il meurt en 1827.

Descendant

Lien externe

Voir aussi