Jean Hubert

De Wikimanche

Jean Hubert.

Jean Hubert, né à Saint-Vaast-la-Hougue le 4 novembre 1885, mort à Formigny (Calvados) {(date décès|2|11|1927}}, est une personnalité scientifique et économique de la Manche.

Biographie

Il effectue ses études d'abord à Cherbourg, puis à Lille (Nord), à l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille), dont il sort ingénieur-électricien en 1906.

En 1908, il accompagne Wilbur Wright lors de ses premiers vols français à Auvours (Sarthe). Il acquiert et développe sa connaissance des avions dans l'entreprise de Robert Esnault-Pelterie puis chez Bréguet Aviation à partir de 1910.

Pendant la Première Guerre mondiale, il se porte volontaire comme pilote d'essais au camp d'aviation d'Avord (Cher).

L'armistice signé, il rejoint la Société des avions Bernard, dont le siège sociale est à La Courneuve (Seine, aujourd'hui Seine-Saint-Denis). Il y conçoit plusieurs avions. L'un d'eux, le Simb V2, bat le record de vitesse le 11 novembre 1924 avec 448,171 km/h. Il conçoit également l'Oiseau canari, qui effectue la première traversée sans escale de l'Atlantique Nord Ouest-Est le 13 juin 1929 entre Old Orchard Beach (Maine, États-Unis), au nord de Boston, et Oyambre, près de Comillas (Cantabrie, Espagne), soit 5 900 km [1].

Il meurt à 41 ans dans un accident automobile.

Il est inhumé à Paris, au cimetière des Batignoles, dans la 24e division.

Notes et références

  1. Revue aéronautique de France, juillet 1929 (lire en ligne).