Jean-Luc Petitrenaud

De Wikimanche

Jean-Luc Petitrenaud, né à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le 5 décembre 1950, est un journaliste lié au département de la Manche, critique gastronomique de son état.

Il réside en région parisienne et possède une maison à Barfleur.

Biographie

Après avoir exercé toutes sortes de métiers (chaudronnier, éducateur, comédien, clown), Jean-Luc Petitrenaud devient critique gastronomique sur Radio suisse romande. Il enchaîne les émissions consacrées à la gastronomie à la radio (Europe 1) et à la télévision (Carte postale gourmande et Les escapades de Petitrenaud sur France 5). Il collabore également à l'hebdomadaire L'Express.

Coup de foudre pour Barfleur

Jean-Luc Petitrenaud se fixe à Barfleur en 1992. « Il y a 19 ans, un week-end de juillet, un ami m'a fait connaître Barfleur, raconte-t-il. J'ai eu un coup de foudre et, en 24 h, j'ai acheté une maison sans même la visiter. Je suis tombé amoureux de ce côté pur et propre de la région. J'ai eu l'impression que l'air d'ici n'avait jamais été respiré. À Barfleur, j'aime toutes les saisons, qu'il pleuve, qu'il vente ou que le temps soit ensoleillé. » [1]. « À Barfleur, je remets les pendules à l'heure. Je jette mon stress et je cuisine énormément. Dans ma maison, j'ouvre la fenêtre et je fais les plats que je n'ai pas le temps de préparer d'ordinaire. Je vais au bateau chercher mes poissons. Ici, c'est la cueillette des produits frais. Je fais des dizaines de kilomètres pour acheter un pain, trouver une terrine ou des légumes. J'ai un GPS gourmand en moi. » [1]. « Il y en a qui vont en thalasso, moi je viens ici. C'est ma cure de jouvence. » (...) Ici, il n'y a qu'à se baisser pour garnir le garde-manger. On est dans un paradis entre mer et terre. » [2].

En 2012, il participe à l'émission Le village préféré des Français sur France 2 pour y vanter Barfleur, en lançant « ici, l'air que l'on respire n'a jamais été respiré ailleurs. »[3]

Distinctions

En 2004, il est fait chevalier de la Légion d'honneur par Jacques Chirac.

Il reçoit en 2014 la médaille de la ville de Barfleur[3].

Bibliographie

  • Bertrand Arcil, « Jean-Luc Petitrenaud, gourmand de Barfleur », Reflets, n° 64, décembre 2007-janvier 2008, p. 37.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Jean-Luc Petitrenaud amoureux de Barfleur », Ouest-France, 11 août 2011.
  2. « Jean-Luc Petitrenaud : “Barfleur, c'est ma cure de jouvence” », Ouest-France, 4 août 2016.
  3. 3,0 et 3,1 « Jean-Luc Petitrenaud et Patrick Lefèbvre honorés », La Presse de la Manche, 6 août 2014.