Jean-Louis Fabien

De Wikimanche

Jean-Louis Fabien.

Jean-Louis Fabien, né à Auderville le 3 décembre 1823, est une personnalité de la Manche.

Un vrai Saint-Bernard de la mer

Marin, il navigue pendant cinq ans sur les navires de l'État dans les mers du Sud et participe notamment à la campagne de Tahiti [1].

Après avoir servi en Crimée, Jean-Louis Fabien revient au pays et devient patron du canot de la station de sauvetage de Goury, et notamment de L'Espérance, premier canot de la station [1]. Il sauve la vie à nombreuses personnes. Parmi ses exploits, citons le sauvetage de 70 naufragés de La Sèvre le 6 février 1871.

Le 28 mai 1881, il vient de marier sa fille et s’apprête à se mettre à table quand on lui signale qu’un navire est à la côte. Il part, sauve l’équipage et le bateau qu’il prend en remorque [2].

Il a à son palmarès 30 sorties et 120 personnes sauvées [1].

Distinctions

Jean-Louis Fabien est nommé chevalier de la Légion d’honneur le 5 décembre 1876 [1]. Il reçoit sa décoration à Paris en mai 1877, lors de l'assemblée générale de la Société centrale de sauvetage des naufragés [1]. Le président Dumoustier de Fredilly déclare : « Avec la persévérance d'un vrai marin, vous avez mis toute votre énergie, tout votre dévouement, à servir la station de sauvetage de Goury. Sur une plage fertile en tempêtes et en naufrages, vous avez sans cesse déployé un courage qui a souvent été couronné de succès. Bien des familles vous doivent la vie de leurs proches[1].

Il est également titulaire de la médaille de Crimée, de trois médailles d’or de 1re classe et d’une de 2e classe, une médaille argent et deux médailles de bronze.

Il reçoit une lettre de félicitations de la reine d’Angleterre, que la souveraine avait accompagnée d'une paire de jumelle [3] et un prix de vertu Monthyon de 2 000 francs décerné par l’Académie française en juillet 1885 [3].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Michel Giard, Naufrages et sauvetages en Manche, éd. Charles Corlet, 1989, p. 59-62.
  2. Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier.
  3. 3,0 et 3,1 Michel Giard,Naufrages et sauvetages en Manche, éd. Charles Corlet,1989, p. 64-65.