Jean-Charles Tacchella

De Wikimanche

Jean-Charles Tacchella, né à Cherbourg le 23 septembre 1925, est un réalisateur et un scénariste de cinéma de la Manche.

Cinéaste couronné dans les années 1970 des prix Jean-Vigot et Louis-Delluc, nommé aux Césars et aux Oscars, Jean-Charles Tacchella préside la Cinémathèque française à Paris de 2001 à 2003.

Biographie

Jean-Charles Tacchella fait ses études à Marseille (Bouches-du-Rhône). C'est là qu'il se prend de passion pour le cinéma. Après la Seconde Guerre mondiale, il s'installe à Paris et commence à collaborer comme critique à la revue L'Écran français. Il n'a que 19 ans.

En 1948, il fonde le ciné-club d'avant-garde « Objectif 49 », berceau du cinéma « nouvelle vague ».

Jean-Charles Tacchella commence à écrire des scénarios, d'abord anonymement, puis pour Yves Ciampi, Christian-Jaque, Alexandre Astruc… Il passe ensuite à la réalisation, avec deux courts métrages remarqués, Les Derniers hivers (1970) et Une belle journée (1972). Pour le premier, il obtient le Prix Jean-Vigo du court métrage 1971 [1].

En 1973, il réalise son premier long métrage, Voyage en Grande Tartarie. En 1975, c'est Cousin, cousine, avec Marie-Christine Barrault, Victor Lanoux, Marie-France Pisier et Guy Marchand, qui connaît un grand succès critique et populaire. Ce film lui vaut le prix Louis-Delluc, ainsi que deux nominations aux Césars de 1976 pour les prix du « meilleur film » et du « meilleur scénario original ou adaptation », et une nomination aux Oscars de 1976 pour le prix du « meilleur scénario original ». Il poursuit sa carrière avec le prix du jury du festival de Carthagène 1977, et un prix à Montréal en 1979.

Auteur de comédies satiriques, Tachella « utilise une caméra comme un crayon à dessin. C'est un figuratif qui peint, qui croque la vie quotidienne ; son œuvre pourrait s'intituler “un certain regard”, empreint de tendresse, d'humour, non de tristesse », selon l'acteur Bernard Giraudeau [1].

Grand cinéphile, il est administrateur de la Cinémathèque française à partir de 1981, et la préside de 2001 à 2003[1], avant d'en devenir président d'honneur.

Filmographie

  • Voyage en Grande Tartarie, 1973
  • Cousin, cousine, 1975, prix Louis-Delluc
  • Le Pays bleu, 1977
  • Il y a longtemps que je t'aime, 1979
  • Croque la vie, 1981
  • Escalier C., 1985
  • Cour d'assises, 1986
  • Travelling avant, 1987
  • Dames galantes, 1990
  • L'Homme de ma vie, 1992
  • Tous les jours dimanche, 1994
  • Les Gens qui s'aiment, 2000

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Jean Tulard, Dictionnaire du cinéma : les réalisateurs, Bouquins, Robert Laffont, 2003.

Lien externe