Jacques Le Fèvre du Quesnoy

De Wikimanche

Jacques Le Fèvre du Quesnoy, dit de Hesseln, né à Golleville en 1694 [1], mort à Saint-Sauveur-le-Vicomte le 9 septembre 1764, est une personnalité catholique de la Manche.

Né dans le manoir familial, Lefèvre du Quesnoy revient dans son évêché dès son titre de docteur en théologie obtenu à la Sorbonne [2].

Il devient prieur d'Héauville, puis abbé commendataire de l'abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte en 1743. En 1745, il est nommé archidiacre et vicaire général de Coutances [2].

Il est évêque de Coutances de 1757 à 1764.

Les Coutançais voient rarement ce prélat qui n’a pas laissé un souvenir impérissable s’il n’avait pas fait construire le palais épiscopal [3]. Sa fortune, modestes mais alimentés par les revenus de l'évêché et de l'abbaye, lui permet de vivre richement et de financer, outre le palais, la restauration de son abbaye [2].

Sa mort est survenue à l’abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte dont il a été abbé commendataire [3]. Il est inhumé dans une chapelle nord de l'église Saint-Jean-Baptiste.

Notes et références

  1. On trouve parfois né à Valognes en 1707.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Em. Vivier, « La condition du clergé séculier dans le diocèse de Coutances au XVIIIe siècle », Annales de Normandie, 1952.
  3. 3,0 et 3,1 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, éd. Eurocibles, ISBN 2914541171.