Jack Galton

De Wikimanche

Jack Édouard Julien Galton, né à Paramé (aujourd'hui Saint-Malo, Ille-et-Vilaine) le 2 juin 1912 et mort en 1978 [1], est une personnalité militaire de la Manche.

Biographie

Il s'engage dans les Forces navales françaises libres le 17 mai 1943 en tant que quartier-maître cuisinier [2].

Il effectue son stage de commando au camp d'entraînement de Achnacarry en Écosse. Il devient alors membre à part entière du 1er Bataillon de fusiliers marins commandos (BFMC), plus connu sous le nom de commando Kieffer. Sa première présence attestée au commando date du 17 juin 1943 [2].

Il débarque le 6 juin 1944 à Ouistreham (Calvados) avec le commando Kieffer dans le cadre de l'Opération Overlord [3]. Il « a montré un élan magnifique au moment de l'attaque du 06 06 1944 et a fortement aidé à la réussite de la mission qui avait été confiée à sa section » d'après sa citation [4].

Il reçoit la médaille militaire, la croix de guerre et la médaille de la Résistance [3].

Il travaille ensuite au Mont-Saint-Michel et habite Avranches.

Le 29 juin 2014, dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, la commune de Beauvoir où il est inhumé lui rend hommage [5].

Il est le frère de Robert Galton, maire du Mont-Saint-Michel après la Libération, et oncle de l'actuel maire, Yann Galton [6].

Notes et références

  1. ou 1977 ?
  2. 2,0 et 2,1 Site consacré au commando Kieffer (lire en ligne).
  3. 3,0 et 3,1 La Gazette, 25 juin 2014 (lire en ligne)
  4. Site sur le commando Kieffer (lire en ligne).
  5. La Gazette, 25 juin et 2 juillet 2014.
  6. « Au Mont, les paras sautent à l’Ascension », La Manche libre, 1er juin 2011 (lire en ligne).

Voir aussi