Hubert Gruchy

De Wikimanche

Hubert Gruchy, né au Molay-Littry (Calvados) en 1923, mort en 2004 (décembre), est une personnalité artistique de la Manche.

Le figurant qui figurait partout

C’est à Pierre Berruer, journaliste à Ouest-France, que l’on doit ce titre qui résume parfaitement la vie d’Hubert Gruchy, l’une des figures les plus remarquées de la Manche pendant cinquante ans.

Né au Molay-Littry, mais arrivé très jeune avec ses parents bouchers-cafetiers-épiciers à Tessy-sur-Vire, Hubert Gruchy a toujours eu le goût du spectacle (sauf peut-être pendant ses douze années au petit séminaire de Caen, mais est-ce si sûr ?).

Il est, tour à tour, et le plus souvent en même temps, chanteur, comédien, figurant, animateur de fêtes, homme publicitaire, etc. Parmi les films où il fait toujours un passage très fugitif, retenons La Bataille d’Hasting à Cerisy-la-Forêt où il joue le rôle d’un moine, Un bon petit diable, avec Jean-Claude Brialy pour la télévision, Les Caïds, de Robert Enrico dans la Hague, La Horse, avec Jean Gabin, Le Secret des dieux, où il joue un soldat allemand, et, bien sûr, Le Jour le plus long, pour le cinéma.

Pour le chant, il est de tous les radio-crochets et concours dont il sort parfois gagnant et pour la musique, il joue du trombone avec la fanfare municipale de Tessy-sur-Vire. Michel Drucker, Philippe Bouvard et d’autres animateurs l’invitent dans leurs émissions.

Hubert Gruchy, pour arrondir ses fins de mois, est aussi « homme-sandwich » dans les rues des villes de la Manche où il ne manque pas d’attirer l’attention, composant des personnages spectaculaires et costumés.

À sa mort, il laisse le souvenir ému à tous ceux qui l’ont toujours remarqué pour sa « gueule et sa dégaine » bien sûr, sa gentillesse aussi et sa voix, notamment les habitués de la messe de minuit de Tessy-sur-Vire qui attendaient à chaque Noël son Minuit Chrétien.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562