Hervé de Kergorlay

De Wikimanche

Jean-Florian-Hervé de Kergorlay.

Jean Florian Hervé de Kergorlay, né à Paris le 3 prairial an XI et mort à Paris le 29 décembre 1873, est un homme politique de la Manche, avocat de profession [1] et exploitant agricole à Canisy.

Le comte Hervé de Kergorlay hérite en 1832 du château de Canisy et de son domaine de deux cents hectares où, à la suite de son père, Louis, il se lance dans des expériences agronomiques. L’exploitation sur laquelle un jardin à l’anglaise a été créé en 1826 s’étend sur les communes de Canisy, de Saint-Gilles et de Saint-Ébremond-de-Bonfossé. Il consacre d’importants moyens techniques et financiers à la création d’une ferme-modèle sur laquelle il améliore les nouvelles techniques agricoles et expérimente les outillages modernes. À partir de 1849, le comte de Kergorlay fait figure de révolutionnaire en abandonnant le labourage au profit du pâturage et en développant l’élevage [1]. Peu avant sa mort, cet « agriculteur physicien » [1], parmi les plus riches propriétaires rentiers du département avec 70000 F de revenus [2], est élu président de la Société centrale d’agriculture [1].

Membre du conseil général des hospices sous le règne de Louis-Philippe, il prépare les plans de l'hôpital Lariboisière de Paris, et obtient que l'on enseigne la musique à Bicêtre [3].

Après avoir succédé à son père à la Chambre des pairs en 1830[3], il est conseiller général du canton de Canisy de 1848 à 1864 et de 1871 à 1873 [4]. Favorable au coup d'État du 2 décembre 1851, il est candidat officiel au Corps législatif et élu député de la Manche le 29 février 1852 dans la 1re circonscription de la Manche. Il est réélu le 21 juin 1857. Il siège jusqu'au 4 novembre 1863, battu le 1er juin 1863 [3].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, éd. Eurocibles, Marigny, 2001.
  2. Alain Guillemin, « Aristocrates, propriétaires et diplômés [La lutte pour le pouvoir local dans le département de la Manche, 1830-1875] », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 42, avril 1982. (lire en ligne).
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Biographie sur le site internet de l'Assemblée nationale (lire en ligne).
  4. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.

Voir aussi