Guillaume Paul d'Aigneaux

De Wikimanche

Guillaume Paul d'Aigneaux, marquis, né à Monceaux (Calvados) le 17 février 1814, mort à Picauville le 29 juillet 1888, est une personnalité politique de la Manche, propriétaire de son état.

Il est conseiller général du canton de Sainte-Mère-Église de 1848 à 1868 [1].

Il hérite de la fortune de sa tante, Marie Marguerite d'Aigneaux, veuve de Georges André Feuillye de Riou, notamment de la terre du Pérage ou Férage, à Picauville [2].

Il épouse en premières noces Marie Victoire Thaïs Berthelot de la Villeurnoy (1818-1836), qui lui donne une fille peut avant de mourir, un an après leur mariage, puis se marie avec Célestine de Martel de Janville avec qui il a six enfants, dont Guillaume d'Aigneaux (1839-1881) [1].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  2. Alain Guillemin, « Aristocrates, propriétaires et diplômés [La lutte pour le pouvoir local dans le département de la Manche, 1830-1875] », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 42, avril 1982. (lire en ligne).