Gruchy

De Wikimanche

Au bout du village.
La maison au puits (IMH)
La maison au puits par Jean-François Millet.

Gruchy est un hameau de Gréville-Hague.

Le lieu est célèbre pour y avoir vu naître le peintre Jean-François Millet (1814-1875).

Il ne doit pas être confondu avec le « Fief de Gruchy », ancien fief qui a laissé son nom à une ferme-manoir, également à Gréville, mais située à 2 km environ au sud du hameau.

Toponymie

Attestations anciennes

  • Hameau Gruchy (Le), hameau à Gréville-Hague. — Gruchy 1689 [1], 1757 [2], Ruë de Gruchy 1753/1785 [3], ham.au de Gruchy 1819 [4], Gruchy 1825/1866 [5], 1954 [6], ham[eau] Gruchy 1978 [7], Hameau Gruchy 1990 [8], ham[eau] Gruchy 1993 [7], Hameau Gruchy 2007 [8].
  • Fief de Gruchy (Le), ferme et manoir à Gréville-Hague. — Gruchi 1689 [1], 1757 [2], Gruchy 1756/1785 [3], le Fief Gruchy; le Fief de Gruchy 1819 [4], Fief du Gruchy 1825/1866 [5], ferme Fieffe de Gruchy 1978 [7], Fief de Gruchy 1990 [8], le Fief de Gruchy 1993 [7], Fief de Gruchy 2007 [8].

Étymologie

Ce type toponymique très fréquent en Normandie représente le traitement normano-picard d'une formation gallo-romane °GRŪCCIACU ou °GRŪTTIACU « (lieu) caractérisé par la présence de sable ou de gravier », continuant peut-être une formation gauloise similaire (cf. gaulois graua « sable, gravier »), et reposant sans doute en dernier lieu sur le degré zéro allongé °gʰrū- de la racine indo-européenne °gʰreu- « écraser, broyer » [9].

Lieux remarquables

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  2. 2,0 et 2,1 L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 11.
  3. 3,0 et 3,1 Carte de Cassini.
  4. 4,0 et 4,1 Cadastre napoléonien, Archives départementales de la Manche.
  5. 5,0 et 5,1 Cartes d’État-Major (relevés de 1825 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889).
  6. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  7. 7,0, 7,1, 7,2 et 7,3 Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 Carte IGN au 1 : 25 000.
  9. Cf., pour le rapport sémantique, la parenté étymologique des mots anglais grit « grès, sable; gravier », grits « grosse farine d'avoine; gruau » et grind « moudre, broyer ».

Lien interne

Lien externe