Groupe Mère Poulard

De Wikimanche

Entrée de l'hôtel-restaurant de la Mère Poulard.

Le Groupe Mère Poulard est une entreprise de la Manche, basée au Mont-Saint-Michel.

Il est développé par Éric Vannier à partir du Mont-Saint-Michel et sur la notoriété du site et de la Mère Poulard, célèbre aubergiste locale.

L'usine de Saint-Étienne-en-Coglès (Ille-et-Vilaine) assure majoritairement la production de biscuits. Elle produit et commercialise aussi des cookies et des galettes.

Création et développement

Éric Vannier, originaire et maire du Mont-Saint-Michel (il a hérité notamment du Musée historique du Mont-Saint-Michel), se porte acquéreur du célèbre hôtel-restaurant de la Mère Poulard en 1986 [1]. Il démarre la déclinaison des produits par les biscuits, fabriqués par la société elle-même et affichant aujourd'hui une quinzaine de recettes. En 1995, Éric Vannier a l'idée de construire une biscuiterie. Aujourd'hui, les biscuits de la Mère Poulard sont exportés dans une soixantaine de pays, y compris le Japon [2]. L'expérience des biscuits est étendue au plan industriel, en passant des accords avec des PME existantes. En 2000, le groupe Mère Poulard réalise entre 170 et 200 millions de francs de chiffre d'affaires (26 à 30 millions d'euros) [3].

Depuis sa reprise, Éric Vannier entend faire de la Mère Poulard une marque forte. Le groupe se diversifie dans le secteur des œufs avec l'espoir d'être la première griffe française d'œufs dits « alternatifs ». Suivent les produits laitiers, les desserts puis les snacks salés [4].

À l'automne 2017, la presse met en avant la mauvaise santé financière du groupe [5]. Les pertes avoisineraient 2 millions d'euros en 2016 et 2017 ne s'annoncerait guère meilleur [5]. La baisse de la fréquentation touristique du Mont-Saint-Michel et les difficultés rencontrées par la biscuiterie expliqueraient la situation [5].

Effectifs

Au sein de ses 17 établissements, le groupe Mère Poulard emploie un millier de salariés, dont 200 dans ses unités agroalimentaires [6].

Voir aussi

Notes et références

  1. Clotilde Briard, « La Mère Poulard cherche la poule aux œufs d'or », Les Échos, 24 mai 2007, p. 12.
  2. « La célèbre biscuiterie la Mère Poulard arrive dans l'archipel », site internet de la Chambre de commerce et d'industrie française du Japon, 19 janvier 2007 (lire en ligne).
  3. « La Mère Poulard : du Mont-Saint-Michel à la grande distribution », lsa-conso.fr, site internet, 16 mars 2000 (lire en ligne).
  4. « Loc Maria et la Mère Poulard se diversifient », isa-conso.fr, site internet, 21 novembre 2002 (lire en ligne).
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Janlou Chaput, « La Mère Poulard dans la tourmente », Ouest-France, 2 octobre 2017.
  6. Jean-Pierre Beuve, « Un sacré business », lepoint.fr, site internet, 31 juillet 2008 (lire en ligne).